Voyage en Italie – Le nombre incroyable de Peter Sagan, Fuglsang perd gros

Finalement ! Plus d’un an après son dernier succès Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a de nouveau levé les bras et remporté la 10e étape de la Tour d’Italie ce mardi et de quelle manière! Le Slovaque a d’abord réussi à remporter l’échappée du jour avant d’être éliminé seul en finale et de résister au retour des favoris sur cette étape vallonnée. Il a finalement gagné 19 ” Brandon McNulty (UAE Team Emirates) et 23 ” dans le groupe des coureurs de tête, sprint à travers le maillot rose Joao Almeida (Deceuninck – Étape rapide).

Vidéo – Giro 2021 – Peter Sagan remporte la 10e étape

Almeida se réserve donc la tête du classement général Wilco Kelderman (Sunweb) et Pello Bilbao (Bahreïn-McLaren) qui a tenté sa chance en finale avant d’être repris. Quant aux dirigeants, le grand perdant de la journée est sans aucun doute nommé Jakob Fuglsang (Astana). S’il était bien représenté dans le groupe des favoris après la dernière bosse, au pire il a subi une crevaison et a mis beaucoup de temps à être réparé. Un coéquipier lui a finalement donné son vélo, mais le Danois n’a jamais réussi à le récupérer et a perdu plus d’une minute face à ses rivaux. Sauf Chant d’oiseauTous ceux qui étaient dans le top 10 au départ de l’étape sont arrivés ensemble à l’exception de Harm Vanhoucke (Lotto Soudal), qui a coupé la ligne pendant près de 4 minutes Sagan. A noter que celui-ci profite de cette étape pour relancer la course du maillot cyclamen à partir de zéro, revenant à seulement 20 pointsArnaud Démare (Groupama-FDJ).

Peter Sagan fait le spectacle

De nombreuses attaques ont lieu au début de l’étape pour éviter le déclenchement de la journée. Un premier groupe parvient à se former, mais l’équipe Bora-Hansgrohe ne l’entend pas avec cette oreille et essaie de contrôler au préalable Peter Sagan personne ne passe à l’offensive. Le Slovaque décolle Filippo Ganna (INEOS Grenadiers), et ces deux hommes sont alors accompagnés de neuf autres coureurs: Jhonatan Restrepo (Jouets Androni), Ben Swift (Grenadiers INEOS), Davide Villella et Dario Cataldo (Movistar), Nicolas Edet et Stéphane Rossetto (Cofidis), Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), Simon Clarke (EF Pro Cycling) et Ignat Konovalov (Groupama-FDJ).

READ  La police intervient après la découverte du corps, il s'agit en fait d'un simple mannequin

Groupama-FDJ abdique, le fugitif décolle

Logique, Konovalov ne coopère pas avec Peter Sagan pour protéger son chef Arnaud Démare, mais le Lituanien se lève enfin pour donner un coup de main à ses coéquipiers qui sont en tête du peloton. Une impasse commence alors entre le groupe de tête et le Groupama-FDJ, une impasse qui a finalement été gagnée par un échappé après un très long combat. Le front roulait si fort que rouge à lèvres, Edet et Ciccone ne pouvait pas suivre. À 70 kilomètres de l’arrivée, sept hommes sont en tête: Clarke, Cataldo, Villella, Restrepo, Ganna, Vite et Sagan, qui en a profité pour prendre la tête du sprint intermédiaire et regagner 10 points à commencer. Le peloton part environ 4 minutes avant l’équipe EAU Team Emirates ne lance pas la poursuite.

L’équipe UAE Emirates force alors NTT

La formation de la Diego Ulissi imprime un bon rythme et dans une côte le peloton se divise en deux parties. Parmi les nombreux coureurs piégés, nous trouvons Arnaud Démare et étonnamment Ilnur Zakarin (Équipe CCC). L’équipe CCC Alors sort du chemin et parvient à ramener tout le monde au premier peloton. Pendant ce temps, le fuyard a perdu beaucoup de temps et n’a qu’une avance de 2’15 ”, à 40 kilomètres du but. Les réfugiés ressentent le danger, surtout derrière la formation NTT relais EAU Team Emirates, et Cataldo décide d’accélérer dans une nouvelle côte et c’est fatal aussi Clarke et Ganna. Il y a donc cinq pilotes au sommet mais on ne s’entend pas entre ces hommes ce qui permet le retour de Ganna qui contrent immédiatement en vain. En tout cas, ce groupe a l’impression de rater la victoire car le peloton avance à un rythme d’enfer depuis le NTT, est revenu à juste une minute alors qu’il reste encore 30 kilomètres et plusieurs montées. Il commence également à pleuvoir beaucoup et la route est mouillée.

READ  Raison pour laquelle les filles ne portent pas de casques de crosse

Bilbao attaqué, Pozzovivo meurt au pire

A 25 kilomètres de l’arrivée, ce qui reste du peloton est à 30 ” des réfugiés, et Pello Bilbao (Bahreïn-McLaren), troisième vainqueur du classement général, décide d’attaquer dans une descente technique. Peu après, Pozzovivo a subi une crevaison et l’Italien a perdu beaucoup de temps. Devant, Sagan Essayez de trouver une nouvelle bosse et emportez-la avec vous Ben Swift. Ces deux hommes font le trou et remontent une quinzaine de secondes d’avance Bilbaoqui a continué ses efforts dans l’ascension, et Villella. Peloton préféré qui a perdu le maillot blanc Harm Vanhoucke (Lotto Soudal) mais qui a récupéré Pozzovivoest à environ trente secondes.

Sagan s’impose, Fuglsang perd du temps

Il reste un peu plus de 10 kilomètres et les coureurs s’attaquent à la dernière montée de la journée. Sagan ressent le retour de BilbaoPuis il décide d’accélérer et de se distancer Viteça craque complètement! Le Slovaque a réalisé un excellent numéro et a pris la tête avec une avance de 12 ” Bilbaoqui collait facilement. Derrière plusieurs favoris tentent d’attaquer, notamment Pozzovivoqui a néanmoins tenté un peu plus tôt de revenir après sa crevaison, mais personne ne fait vraiment la différence.

Dans la descente Sagan augmente son avance Bilbao et sur le groupe du maillot rose, auquel appartiennent d’ailleurs les principaux leaders Jakob Fuglsang (Astana)! En effet, le Danois est victime d’une crevaison et doit attendre qu’un coéquipier lui prête son vélo. Dans le groupe préféré, c’est principalement Masnada qui roule pour son coéquipier Joao Almeidaet ils reviennent aussi Bilbao A 4 kilomètres de la destination. Devant, Sagan résiste encore et remportera cette 10e étape. Le Slovaque l’emporte seul devant Brandon McNultyqui est sorti en finale pour obtenir la 2e place et Joao Almeida, ce qui amène le sprint à la 3ème place et nécessite 4 secondes de bonus. Chant d’oiseau Couper la ligne à 1’15 ” derrière le groupe Almeida et perd gros.

READ  PSG: la nomination de Pochettino est imminente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *