un journaliste confirme ses propos sur les soldats morts, Donald Trump demande son limogeage

La journaliste de Fox News, Jennifer Griffin, a demandé la confirmation de la véracité de l’article de “The Atlantic” jeudi qui affirmait que le président Donald Trump avait qualifié les soldats américains décédés pendant la Première Guerre mondiale de “crétins” “et de” perdants “.

Donald Trump riposte. Le président américain a demandé vendredi le licenciement de la journaliste Jennifer Griffin travaillant pour la chaîne conservatrice Fox News pour avoir partiellement confirmé ses propos “dénigrant” de soldats américains tués au combat, rapportés à l’origine dans le magazine L’Atlantique. “Jennifer Griffin devrait être licenciée pour ce genre de reportage. Elle ne nous a même pas appelé pour une réaction. Fox News est plus ce que c’était.”Donald Trump a tweeté vendredi.

L’article publié jeudi expliquait que Donald Trump, lors d’une visite en France en novembre 2018, aurait qualifié les 1541 soldats américains décédés lors de la bataille du bois de Belleau de “crétins”, ajoutant que le cimetière où ils reposent est rempli de “perdants”. Le journaliste de Fox News indique que, selon un ancien haut responsable de l’administration Trump, le président américain a déclaré à propos de la guerre du Vietnam: “C’était une guerre stupide. Quiconque y est allé est un con.”.

Jennifer Griffin cite également deux anciens hauts fonctionnaires de l’administration Trump qui confirment que Donald Trump ne voulait pas se rendre au cimetière près de Paris pour leur rendre hommage. L’affaire a reçu une forte couverture médiatique aux États-Unis. Le président, son épouse Melania Trump et de nombreux responsables actuels et anciens de la Maison Blanche ont nié la véracité des propos. Le président a également appelé l’auteur de l’article “Raclure”. “Je peux vous dire que mes sources sont irréprochables. Elles ne sont pas anonymes pour moi, et je pense que le président les connaît.”Jennifer Griffin a répondu samedi.

READ  EN DIRECT - Attentats de janvier 2015: audience suspendue, reprise prévue jeudi à 9h30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *