Tomy, le pêcheur de Saint-Jacques, se souvient de sa soudaine popularité

L’homme dit qu’il accueille cette folie avec aisance et pourrait en profiter pour publier un calendrier illustré l’année prochaine.

Il est devenu la mascotte de la coquille Saint-Jacques sur les réseaux sociaux. Après être resté dans un reportage à la télévision française le 23 décembre, le pêcheur Tomy a mis le feu à la sphère médiatique. Les images de son torse nu ont été vues plus de 1,3 million de fois …

… et les commentaires louant le physique du jeune homme se sont succédés.

Un calendrier pour l’année prochaine?

BFMTV a rencontré ce pêcheur qui fait fureur. «Plonger, bien manger, puis faire un peu de crossfit», explique-t-il, c’est le secret d’être comme ça.

Mais attention, Tomy n’a pas montré sa poitrine sur nos écrans pour s’amuser. C’est en fait une astuce de travail.

“Nous sommes trempés chaque fois que nous les sortons [les coquilles Saint-Jacques, ndlr]», raconte le pêcheur, amusé par le battage médiatique qu’il a provoqué.

“Je repense beaucoup à ça, après ça je me dis que c’est super quand la France est contente de voir des images amusantes en fin de saison”, conclut celui qui veut profiter de l’engouement pour l’introduction d’un calendrier illustré pour l’année prochaine avec ses collègues.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV

READ  Des internautes choqués par la ressemblance entre Alizée et sa fille Annily

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *