Stefanos Tsitsipas prend la dernière place, un rendez-vous est pris entre Sofia Kenin et Petra Kvitova

  • Stefanos Tsitsipas passe sans trembler

Stefanos Tsitsipas est en demi-finale de Roland-Garros.

Les retrouvailles ont pris fin. Un peu plus d’une semaine après que Stefanos Tsitsipas et Andrey Rublev se soient battus dur pendant plus de deux heures en finale du tournoi de Hambourg, ils ont disputé un quart de finale moins affamé le mercredi 7 octobre. Le Grec, numéro 6 mondial, s’impose en 1 h 55 et trois sets (7-5, 6-2, 6-3) et se qualifie pour la première fois des quatre derniers sets à Roland Garros. Il a donné au Russe une partition magistrale.

Dans ce quart de finale estampé ” La prochaine génération “ – Les deux joueurs sont parmi les jeunes tireurs les plus prometteurs sur la piste. – Tsitsipas a semblé immédiatement gêné par le coup de poing de Rublev et a abandonné sa passe en début de partie.

Le Russe de 22 ans a mené la course et a remporté le premier tour. Mais Tsitsipas, le fils d’un ancien maître soviétique, a décidé de lâcher prise. Le Grec, qui a remporté quatre matchs de suite et a été porté par plusieurs coups de légèreté impressionnants, a remporté la promotion et le premier set.

Marqué par ce malheur, Andrey Rublev ne semble plus jamais pouvoir remonter la piste. Avec impatience, il essaya d’interrompre l’échange et vit impuissant que son adversaire utilisait son jeu extravagant. Et envoyez le deuxième tour en moins d’une demi-heure. Peu controversé avant une troisième phrase.

«Nous avons un style de jeu similaire, même si je vais un peu plus vers le filet et utilise un peu plus les angles. Tsitsipas avait prévenu de la rencontre. Il est très difficile à jouer et il m’oblige à faire de mon mieux sur le terrain quand je lui fais face. “”

Près de deux ans après avoir atteint les demi-finales de l’Open d’Australie, le numéro 6 mondial de 22 ans retrouvera les quatre derniers d’un tournoi du Grand Chelem. Le Grec, qui s’est qualifié pour les demi-finales sans avoir à sortir de ses réserves, peut se préparer pour la prochaine épreuve: vendredi, il rencontrera soit le numéro 1 mondial, Novak Djokovic, soit l’Espagnol Pablo Carreño-Busta.

Sofia Kenin disputera sa première demi-finale à Roland Garros.

Le tympan des spectateurs de l’ouest parisien peut la remercier. En remportant le duel face à sa compatriote Danielle Collins mercredi, l’Américaine Sofia Kenin (numéro 6 mondiale) a mis fin au duel Succulent “allez” envoyé par le 57e Joueur du circuit depuis le début de la quinzaine.

La gagnante en trois sets – comme dans tous ses matchs à la Porte d’Auteuil cette année, à l’exception du troisième tour – qui a éliminé la Française Fiona Ferro au tour préliminaire, a atteint les demi-finales de Roland-Garros pour la première fois de son jeune carrière.

A 21 ans, Sofia Kenin, qui a remporté l’Open d’Australie plus tôt cette année – avant la restriction et la suspension des matchs sur la planète tennis – reste en lice pour remporter un deuxième tournoi du Grand Chelem cette année.

Sofia Kenin est plus offensive que sa compatriote, varie son jeu et tente une série de tirs gagnants – mais pas toujours au millimètre, ce qui a aidé son adversaire à rester dans le match. Elle a fait craquer Danielle Collins à plusieurs reprises. Avant de profiter d’une baisse du régime physique de son adversaire – qui a demandé l’intervention du kinésithérapeute lors du troisième set – pour raccourcir l’échange et valider ses qualifications.

La gagnante (6-4, 4-6, 6-0) de son premier quart de finale à Roland Garros, Sofia Kenin, affrontera jeudi Petra Kvitova pour s’assurer une place en finale.

  • Petra Kvitova de retour en demi-finale

Petra Kvitova, mercredi 7 octobre, à Paris.

C’était il y a huit ans. Au printemps 2012, Petra Kvitova a atteint les demi-finales du tournoi de Roland Garros. Elle s’est inclinée devant la Russe Maria Sharapova, la future gagnante. Le Tchèque de 30 ans retrouvera cette «dernière place» jeudi.

Mercredi, la 11e mondiale s’est facilement qualifiée pour les demi-finales en battant l’Allemande Laura Siegemund en deux sets (6-3, 6-3). Le gaucher tchèque n’a pas perdu de set depuis le début du tournoi.

La double gagnante de Wimbledon (2011 et 2014) a failli interrompre sa carrière fin décembre 2016 après une attaque au couteau lors d’un cambriolage chez elle en République tchèque. Sa main gauche blessée avait nécessité une intervention chirurgicale assez grave et le joueur n’était pas sur le terrain depuis cinq mois. Elle n’avait pas passé les huitièmes de finale sur le sable parisien depuis.

READ  La LFP engage une action en justice pour obtenir le paiement de Mediapro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *