Roland-Garros – Rafael Nadal s’est qualifié pour les demi-finales à 13h26 en battant Jannik Sinner

Un match de Roland Garros n’a jamais commencé aussi tard. Et puisque Jannik Sinner a résisté contre Rafael Nadal dans les deux premiers sets, ce deuxième quart de finale du tableau masculin offre également le record du résultat le plus récent. C’est à 1h26 du matin que l’Espagnol a terminé le match avec sa première balle de match. Après que Nadal, le vainqueur en trois sets (7-6, 6-4, 6-1), ait failli lâcher prise du premier set, il a progressivement pris la mesure d’un jeune adversaire que l’on reverra sûrement au niveau. Il s’est qualifié pour la 13e demi-finale de sa carrière à Roland Garros, où il a rencontré Diego Schwartzman. L’Argentin est prévenu: Nadal n’a jamais perdu lors des quatre derniers matches sur terre battue parisienne.

Roland Garros

C’était toujours le Nadal Express

04/10/2020 à 12:34

Et pourtant Sinner a bien résisté: le résumé de la victoire tardive de Nadal

Jannik Sinner se souviendra longtemps de ce premier quart de finale du Grand Chelem. Pour la quatrième majeure de sa carrière, l’Italien de 19 ans a eu l’honneur d’affronter le maître de la place, le double à dix fois vainqueur du Grand Chelem de Paris, qui se déroule également à la tombée de la nuit. Ni Nadal ni la nuit n’ont fait peur au 75e joueur mondial. Le premier match blanc de l’Espagnol ne l’a plus impressionné. C’est lui qui a offert le premier point d’arrêt et a raté à 2-2. C’est lui qui a également pris le premier service de l’adversaire avec 5: 5. Dans le meilleur des cas, nous pensions. Mais Nadal c’est Nadal et Sinner n’a que 19 ans. Incapable de fermer, il a vu l’Espagnol revenir et lui voler le match aller dans le match décisif (7-4).

Et Sinner a finalement cédé …

Quand Sinner a grandi et a vu le numéro 2 mondial à Roland Garros, il a déjà vu le scénario: un premier plateau, puis une démonstration. L’Italien effronté ne l’entendait pas ainsi. Ne démissionnant pas pour un sou, il est revenu au combat, gagnant un avantage de 3-1 dans le deuxième set. Inspiré, puissant, courageux, Sinner Nadal le dérange, également en colère contre les conditions très froides de ce mardi soir. A dérangé le taureau mais pas battu. Une pause immédiate, une fin de manche meilleure que son adversaire et cette fois l’affaire était terminée (7-6, 6-4).

Car s’il y avait un match dans les deux premiers sets, ce n’était pas le cas dans le troisième. A une heure, le jeune Pécheur n’avait plus rien à offrir, si ce n’est quelques éclairs, preuve supplémentaire de son immense talent. Nadal voulait vraiment finir et n’est pas entré dans les détails pour terminer en trois sets (7-6, 6-4, 6-1) à 1:26. Soulagé de la fin, soulagé également de sa 13e demi-finale à Roland Garros. Il a maintenant deux jours entiers pour se reposer avant un match revanche contre Diego Schwartzman, qui l’a éliminé de Roland Garros à Rome.

Rafael Nadal

Crédit photo: Getty Images

Roland Garros

Hungry Nadal a dévoré McDonald’s

30/09/2020 à 14h25

Roland Garros

Nadal à déguster sans modération

27/09/2020 à 21h18

READ  Chelsea s'est retrouvé coincé à Aston Villa malgré un but d'Olivier Giroud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *