Retour à la normale réussi pour l’Olympique Lyonnais, qui écrase Dijon (4-1)

Transition réussie pour l’Olympique Lyonnais. Neuf jours après la fin d’une aventure inoubliable à Lisbonne lors de la finale 8 qui s’est terminée en demi-finale face au Bayern Munich (0-3), l’OL est revenu avec succès en Ligue 1 ce vendredi soir. Vainqueur de Dijon (4-1), Lyon entame au mieux l’exercice 2020-2021 et confirme qu’il apprécie ses premiers matches de la saison en Ligue 1: l’OL n’a plus perdu lors de son premier match de championnat depuis 2003 -Saison 2004.

Toute la complexité de cette rencontre pour l’OL résidait dans une équation simple: assumer le statut de favori. Quand Rudi Garcia et ses joueurs ont laissé le ballon à ses adversaires en Ligue des champions, ils ont dû prendre le match tout seuls vendredi, toujours dans un système à trois défenseurs, légèrement modifié faute de dernière minute deHoussem Aouar, absent car testé positif pour Covid-19.

Une défense négligée

Le match, l’OL a tout fait match, avec plus ou moins de succès. Le doute envahit inévitablement les esprits lyonnais quandAurélien Scheidler, l’attaquant dijonnais qui découvre la Ligue 1, a inscrit son premier but dans l’élite suite à un engagement très approximatif de la défense lyonnaise (15e). Il faut dire que les nombreuses projections d’arrières latéraux et de milieux lyonnais, voulues par Garcia pour imposer sa patte sur le match, ont souvent laissé la défense à trois (Marçal, Marcelo, Denayer) jouer un contre un défensif. Probablement l’un des axes de progression à travailler pour les Lyonnais qui devront assumer ce statut de favori tout au long de la saison.

READ  Les envois de fonds des travailleurs migrants aux États-Unis battent des data

à voir aussi



Ligue 1, jour 2: revivez le succès de Lyon face à Dijon

Menés, les Lyonnais ont poursuivi leur siège de la défense dijonnaise, qui n’a pas été perturbée indûment par les multiples centres adverses. Maxwel Cornet, positionné côté gauche lyonnais, a distribué 16 centres (!) dans la seule première période, sans trouver de preneur malgré la présence importante de Lyon dans la région. Mais c’est l’Ivoirien qui a su faire la différence, provoquant un penalty quelques minutes avant la mi-temps après une faute deAhmad Ngouyamsa |.

Le spectacle Memphis

C’est là que le spectacle a commencé Memphis Depay. Après avoir transformé le penalty (38e) à l’aide du poteau qui récompensait la domination de son équipe, le capitaine de l’OL a provoqué le deuxième but de Lyon suite à un brillant dribble dans la surface suivi d’un centre qui a poussé Wesley Lautoa d’envoyer le ballon dans ses propres buts (45e). Une minute plus tard, Depay a inscrit un autre superbe numéro dans la surface, prenant le ballon autour de deux défenseurs dijonnais avant de tirer. Alfred Gomis de près (45 + 1e).

Visiblement emprunté lors de la finale 8, Depay a même pris la tête du classement des buteurs du championnat en inscrivant un triplé sur un nouveau penalty en seconde période (66e). Alors qu’un éventuel départ est envisagé avant la fin du mercato le 5 octobre – son contrat se termine en juin 2021 – Depay a donc rassuré son état de forme. Tout comme l’OL, qui aura maîtrisé le meeting de bout en bout tout en étant attractif dans le jeu sur certaines séquences. Lyon entame donc en beauté cette nouvelle saison, dont l’objectif final est le podium, afin de trouver une Coupe d’Europe à laquelle les Lyonnais ne participeront pas cette année.

READ  Le chef de l'opposition russe Alexei Navalny hospitalisé dans un état grave

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *