PSG: Areola, l’espoir déçu sur le rebond à Fulham – Transferts

Prêté par le club de la capitale à son homologue britannique, le gardien de but doit absolument saisir l’occasion pour remettre sa carrière sur les rails.

Reprenez une ascension arrêtée net. Le Parisien Alphonse Areola, prêté mercredi aux Anglais de Fulham, doit rebondir après un freelance raté au Real Madrid qui l’a fait régresser dans la hiérarchie des gardiens de l’équipe de France. Areola reste lié à son club formateur, celui qui lui a proposé un premier contrat pro il y a 11 ans, mais son prêt jusqu’au 30 juin 2021 “s’accompagne d’une option d’achat”, précise le PSG. A 27 ans, le gardien est parti pour le promu londonien pour tenter d’effacer la décevante saison dernière, premier véritable échec de sa carrière. Jusqu’ici, le natif de Paris, passé par l’INF Clairefontaine et toutes les sélections jeunes en équipe de France, avait gravi tous les échelons et confirmé les espoirs placés en lui.

Ligue 2 avec Lens, Ligue 1 avec Bastia, Ligue Europa avec Villarreal, Ligue des champions avec le PSG, où il a succédé à Kevin Trapp en 2017. Mais son prêt au Real la saison dernière, dans la très exigeante Maison Blanche, s’est transformé en fiasco. A Madrid, le Français n’a pas réussi à convaincre Zinédine Zidane de lui céder la place de Thibaut Courtois, pourtant contesté en début de saison. La faute à des performances timides aux moments cruciaux où “Zizou” l’a testé. Ce fut le cas en octobre contre Grenade en Liga, lorsqu’il perdit ses moyens face à la pression de l’attaquant Carlos Hernandes et provoqua un penalty qui relança les Andalous. L’élimination en Coupe face à la Real Sociedad, avec quatre buts encaissés (défaite 4-3) sur les quarts, a également fait très mal. Résultat, il repart avec un bilan, peu flatteur pour le Real, de 14 buts encaissés en 13 matches. Et au PSG, où l’ancien joueur madrilène Keylor Navas s’est fermement établi en tant que titulaire, le directeur sportif Leonardo a publiquement déclaré l’ancien titi transférable.

“C’est une situation difficile pour lui, certes, à gérer mais je suis sûr qu’il va rebondir, il a besoin de temps de jeu”

Hugo Lloris

«Je pense que (partir) est la solution pour Alphonse. C’est vrai qu’il coûte cher mais c’est un grand joueur qui a besoin de jouer », a déclaré le leader brésilien. “Alphonse n’est pas un numéro deux”, a insisté mercredi l’entraîneur Thomas Tuchel. “Il veut jouer, il veut montrer, il veut grandir, c’est pourquoi nous cherchons une solution pour lui.” Avec son exil raté en Espagne, Areola a chuté dans la hiérarchie des gardiens de l’équipe de France, jusqu’à disparaître complètement du paysage. “Je ne pouvais pas le considérer comme pouvant être disponible sur ce rallye en septembre”, a également noté lundi Didier Deschamps, le sélectionneur qui lui a offert ses trois mandats. La première est survenue en septembre 2018 pour la première sortie des champions du monde de France, à Munich (0-0), rencontre de la Ligue des Nations dans laquelle il s’était grandement distingué.

READ  le parquet de Paris ouvre une enquête pour "viols" et "agressions sexuelles"

Mais le gardien numéro 3 des Bleus au Mondial, derrière Hugo Lloris et Steve Mandanda, a depuis stagné voire régressé, après une saison 2018-2019 où il gardait les cages du PSG en alternance avec la légende italienne Gianluigi Buffon. “C’est une situation difficile, certes, pour lui à gérer mais je suis sûr qu’il va rebondir, il a besoin de temps de jeu”, avait publiquement encouragé Lloris lundi lorsqu’il a été interrogé sur Areola. Les exigences physiques de la Premier League et les noms éminents auxquels il sera régulièrement confronté peuvent aider. A Londres, il sera le dernier rempart d’une main-d’œuvre coupée pour jouer à la maintenance et devrait être très demandé. Montrer ou couler, telle est la question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *