PSA équipe ses sites de bornes de recharge pour véhicules électriques

En installant des points d’alimentation électrique, le Lion souhaite inciter ses salariés à passer aux voitures électriques.

Xavier Chéreau, Directeur des Ressources Humaines et de la Transformation, explique que cette démarche s’inscrit dans l’engagement de PSA dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il fournit également un support pour ” L’offensive électrifiée du groupe a démarré en 2019 », On peut lire dans le communiqué de presse du 1est Octobre 2021.

Sur les 500 terminaux qui seront à terme mis en service sur 49 sites du Groupe dans 12 pays européens, 365 terminaux wallbox de 7 kW sont déjà opérationnels.

Ce programme, qui a débuté l’année dernière, devrait se poursuivre jusqu’à la fin de 2021.

PSA s’est entouré d’Izivia (filiale d’EDF) et de Total pour installer et gérer ce parc d’infrastructures de recharge. Cet équipement permettrait de reconstituer l’énergie “à un prix comparable au prix de la tarification sur les réseaux publics extérieurs”.

Opinion de l’auteur

Dans le communiqué de presse sur l’installation de ces 500 terminaux, certaines choses ne me parlent pas forcément de manière positive.

Tout d’abord, l’annonce elle-même, car des bornes de recharge seront mises en service sur les sites de PSA pour les employés de PSA. Cette information n’a plus sa place dans les magazines internes du groupe.

Puis le nombre de terminaux: 500 pour 49 sites dans 12 pays européens. Cela correspond à une moyenne de 10 terminaux par site et 41 terminaux par pays. Rien qu’en temps normal, environ 10 000 personnes travaillent à l’usine Peugeot de Sochaux, y compris des intérimaires. La fondation est vraiment très humble! Surtout pour en parler jusqu’à présent.

READ  Les enchères 5G, c'est fini, Orange remporte le jackpot devant SFR, Free et Bouygues côte à côte

Et le coût? Avec 500 exemplaires, le poids financier d’une wallbox ne devrait pas dépasser 500 euros pour un groupe comme PSA. Soit un total de 300 000 euros. En comparaison: le budget publicitaire annuel de Peugeot est d’environ 100 millions d’euros. Et tant pis pour Citroën.

Cette initiative de rechargement des véhicules des employés est généralement du ressort du Comité social et économique.

Pourquoi une gestion matérielle externe? Pourquoi facturer des frais aux employés alors que plusieurs entreprises qui ne sont pas nécessairement directement liées à l’électromobilité proposent ce service?

J’aimerais savoir ce que le personnel de PSA pense de ce programme.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *