«Nous n’avons pas utilisé les meilleures années pour nous désendetter», déclare Villeroy de Galhau.

Le gouverneur de la Banque de France exhorte l’Etat à revenir à une politique de réduction des dépenses publiques après la crise.

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, s’inquiète du niveau d’endettement avant la crise. “”La culpabilité est justifiée. Il fallait réagir avec force à la crise. Notre problème est à 100% avant Covid. Nous n’avons pas utilisé les meilleures années pour nous sortir de la dette«Il s’est plaint ce vendredi sur le tournage de BFM Business. Le gouverneur de la Banque de France estime que si l’on revient aux niveaux d’activité d’avant Covid,quelque part en 2022“, Ce sera un”Stabilisation des dépenses publiques, qui sont les plus élevées au monde».

La dette nationale française, qui flirtait avec 100% du PIB en début d’année, n’a fait que se dégrader avec la crise et les nombreuses mesures de soutien à l’économie. La dette nationale devrait donc dépasser 120% du PIB en 2021.

Soutien européen

François Villeroy de Galhau estime qu’il est nécessaire de coordonner l’action européenne afin de contribuer à relancer la croissance en France et dans le reste de l’Europe. Le gouverneur de la Banque de France a salué jeudi la décision du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Expansion et extension du programme de rachat d’actifs d’urgence lié à la pandémie (PEPP). Le volume total, augmenté de 500 milliards d’euros, est désormais de 1 850 milliards d’euros.

READ  A J-1, Suez rejette une irrecevabilité définitive envers Veolia

«Notre objectif était de prendre les bonnes et importantes décisions. Nous l’avons fait (…) Nous avons élargi nos programmes extraordinaires parce que ce sont des programmes anti-crise. Avec la deuxième vague, cette crise durera plus longtemps que prévu. Leur durée est répartie. Les incertitudes restent fortes à court terme. Nous voulons garantir un Eurosystème agile et réactif afin de s’adapter à ces incertitudes“, Il expliqua. “”Nous aidons tous les acteurs à traverser cette crise aussi longtemps que nécessaire. Nous construisons un pont de financement».

VOIR ÉGALEMENT – Dette publique: une augmentation en 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *