L’ouragan Laura s’approche des États-Unis

Après avoir fait au moins 24 morts en Haïti et en République dominicaineLa tempête Laura, devenue ouragan mardi, a balayé lundi l’ouest de Cuba et s’est dirigée vers les États-Unis, déjà menacés par Marco, rétrogradés d’ouragan en tempête. Le fait que deux ouragans, ou phénomènes météorologiques à proximité, se suivent de si près dans le golfe du Mexique est extrêmement rare, disent les experts.

Se déplaçant d’est en ouest le long de la côte sud de Cuba, l’ouragan Laura a provoqué de fortes pluies et des inondations côtières à certains endroits, mais n’a pas causé de dégâts importants. Il devrait toucher, mardi, la Louisiane et, face à cette perspective, 114 plates-formes pétrolières du golfe du Mexique ont été évacuées par précaution.

L’ouragan Marco s’est affaibli et a été déclassé en tempête dimanche soir, produisant “De fortes pluies et des rafales de vent sur la côte nord du golfe” du Mexique, selon le NHC basé à Miami. Elle était attendue sur la côte sud-est de la Louisiane en fin de journée lundi où elle devait encore perdre de son intensité, devenant une dépression tropicale mardi.

334000 personnes évacuées

Laura a atteint Cuba pendant la nuit de dimanche à lundi, entrant par l’est de l’île avec des rafales pouvant atteindre 146 km / h et des vagues de plus de 3 mètres au-dessus de la ville de Maisi, dans la province de Guantanamo, où l’électricité a été coupée car une précaution.

Les vents ont causé des dégâts matériels sur les toits de zinc et certaines maisons, et la chute d’arbres, mais sans faire de victimes. Au total, 334 000 personnes ont été évacuées sur l’île vers des lieux sûrs, selon les premiers chiffres de la défense civile. Dans la province de Granma (ouest), le pont Yao Nef s’est effondré sous l’effet du gonflement du fleuve. A La Havane, les habitants se préparent au passage de la tempête.

READ  Première comparution devant le tribunal de la police accusée de la mort de George Floyd

En Haïti, Laura a tué une vingtaine de personnes dimanche: un bébé, un garçon de 8 ans, dix hommes et huit femmes, selon un rapport officiel. En République dominicaine, avec laquelle Haïti partage l’île d’Hispaniola, quatre personnes sont également décédées. A Pétion-Ville, ville située dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, les dégâts causés par les torrents d’eau brune dévalant des montagnes ont été considérables.

Katia Lafaille, 28 ans, récupère des objets de sa maison inondée au lendemain de la tempête Laura à Port-au-Prince (Haïti), lundi 24 août 2020.

Si la virulence du Covid-19 a jusqu’à présent été relativement faible en Haïti, avec 8082 cas testés positifs et 196 décès officiellement attribués au virus, les autorités haïtiennes veulent empêcher une éventuelle propagation de l’épidémie en marge des catastrophes naturelles telles que la tempête Laura.

La saison des ouragans dans l’Atlantique, qui dure officiellement du 1est Juin au 30 novembre, promet d’être particulièrement intense cette année – le NHC s’attend à 25 creux, Laura étant le douzième et Marco le treizième.

Le monde avec l’AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *