Les États-Unis durcissent les sanctions contre Huawei

le États Unis a annoncé lundi le renforcement de ses sanctions contre le géant chinois des télécoms Huawei, en les étendant à 38 de ses filiales, afin de limiter leur accès aux technologies américaines, selon un communiqué du Département américain du commerce.

Donald Trump Huawei a qualifié le groupe chinois d ‘«espion», lors d’un entretien téléphonique avec Fox News, affirmant que la société présentait un risque pour la sécurité des États-Unis en raison de ses liens avec le gouvernement chinois, ce que Huawei nie.

L’administration américaine l’accuse également d’utiliser ses filiales internationales pour contourner les sanctions. Huawei et ses filiales ont “intensifié leurs efforts pour obtenir des semi-conducteurs avancés développés ou produits à partir de logiciels et de technologies américains afin d’atteindre les objectifs politiques du Parti communiste chinois”, a déclaré le secrétaire au Commerce Wilbur Ross. dans le communiqué de presse.

“L’influence néfaste de Pékin”

Le secrétaire d’État Mike Pompeo a déclaré que l’administration Trump considérait Huawei comme “une branche armée de la surveillance du Parti communiste chinois”, selon un communiqué séparé.

Ces nouvelles sanctions ont été imposées “pour protéger la sécurité nationale des États-Unis, la vie privée de nos citoyens et l’intégrité de notre infrastructure 5G facial area à l’influence néfaste de Pékin”, a-t-il ajouté. Washington veut empêcher Huawei et d’autres fournisseurs chinois de dominer le marché des nouvelles technologies et le réseau 5G.

Dans le viseur depuis un an et demi de l’administration Trump, Huawei est ainsi sur la liste noire américaine afin de l’empêcher d’acquérir des systems «made in USA» indispensables à ses téléphones.

READ  Transferts: avant l'annonce du départ de Messi, Griezmann envisageait de quitter le Barça

Lire aussiPetal Research: remark Huawei contourne l’interdiction de Google sur ses smartphones

Les fronts se sont multipliés entre la Chine et les Etats-Unis depuis un accord commercial historique signé en janvier, qui devait calmer les relations.

“La Chine nous a fait des choses terribles. Ils ont arrêté cette maladie, je l’appelle le virus chinois. Ils l’ont empêchée de se propager en Chine, mais pas aux États-Unis et dans le reste du monde.” , a déploré à nouveau Donald Trump lundi.

(Avec AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *