Les envois de fonds des travailleurs migrants aux États-Unis battent des data

Publié le:

Au cours des 6 premiers mois de l’année, les Mexicains qui sont allés travailler de l’autre côté de la frontière ont envoyé à leur famille 19 hundreds of thousands de dollars, soit 10% de as well as que l’an dernier au cours de la même période. Et ceci malgré le coronavirus, qui a provoqué une baisse de l’emploi aux Etats-Unis ces derniers mois. Une résilience qui permet à des thousands and thousands de familles mexicaines de rester à flot.

De notre correspondant au Mexique, Alix Hardy

Salvador Resendiz travaille dans les champs de l’Idaho, aux États-Unis, mais son cœur est au Mexique, avec sa femme et ses deux enfants qu’il a laissés à Jalpan de Serra, dans le centre du pays. Comme tous les gars du village, Salvador est allé aux États-Unis pour trouver un meilleur salaire.

« Je cultive des betteraves, du blé, des pommes de terre. Une activité essentielle dont le pays ne peut se passer. J’envoie 500 à 1000 bucks à ma famille deux fois par mois. On économise pour construire une maison, avec la pandémie ça aide encore in addition auto ma belle-mère a dû fermer son stand de nourriture et l’argent leur permet de faire les courses. »

Comme Salvador, des thousands and thousands de Émigrants mexicains a continué d’envoyer de l’argent dans le pays pendant la pandémie. Les chiffres sont même des records. Un exploit qui s’explique notamment par le sens du sacrifice de ces ouvriers, rappelle l’économiste spécialiste du sujet José Cervantes. ” Le but de ces envois de fonds est d’améliorer le niveau de vie des familles qui restent au Mexique. Si l’économie s’effondre, les familles ont moreover que jamais besoin d’argent, alors les travailleurs se serrent la ceinture aux États-Unis pour en envoyer davantage au Mexique. »

READ  Les teintures capillaires permanentes augmentent le risque de certains cancers

Deux autres facteurs ont permis de battre ce record: le peso mexicain qui s’est effondré et rend l’envoi de bucks plus avantageux que jamais et le fait que la pandémie survienne après additionally de six ans de croissance continue des expéditions, signe que les émigrants mexicains gagnent de mieux en mieux aux États-Unis et ont pu épargner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *