Le transfert de Han Kwang-Song de la Juventus au Qatar viole les sanctions internationales contre la Corée du Nord, selon un rapport de l’ONU

Le transfert de l’attaquant nord-coréen Han Kwang-Song, 22 ans, de la Juventus Turiun au club qatari Al-Duhail en janvier dernier a été cité dans le rapport du Conseil de sécurité des Nations Unies comme une violation des sanctions internationales contre la Corée du Nord pour l’obliger à abandonner l’énergie nucléaire. Selon les experts du Conseil de sécurité, cette émission viole les résolutions de l’ONU qui interdisent aux Nord-Coréens de travailler à l’étranger.

“Bien que le panel ait immédiatement contacté l’Italie au sujet du transfert de M. Han, celui-ci n’a pas été annulé.”regrette le rapport. “Le panel a de nouveau notifié au Qatar les résolutions pertinentes sur l’affaire.”réaffiche ce rapport.

Acheté à Cagliari, immédiatement revendu au Qatar

Les sanctions de l’ONU ont exhorté les États membres à renvoyer des Nord-Coréens travaillant à l’étranger. La date limite pour cela était décembre 2019. Les experts disent que seuls 40 pays ont soumis leurs rapports sur les mesures d’expulsion de ces Nord-Coréens.

Han a été prêté pour la Juve à partir de septembre 2019 avant d’être finalement racheté par Cagliari en janvier 2020 et immédiatement vendu au Qatar pour un montant estimé à 7 millions d’euros. Il n’a jamais joué pour la première équipe de la Juve et a marqué un but en vingt matchs avec la réserve. En Qatari D1, il a disputé dix matches de championnat la saison dernière et marqué trois buts. Après deux jours, il doit encore jouer cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *