le suspect arrêté dans le Haut-Rhin disculpé

Arrêté dans le Haut-Rhin lundi matin, l’homme a finalement été disculpé dans l’affaire des mutilations répétées de chevaux.

La garde à vue du suspect arrêté dans le Haut-Rhin dans le cadre de l’enquête sur la mutilation de chevaux, a été levée, a appris franceinfo de sources proches de l’enquête, mardi 8 septembre. L’homme a été disculpé.

Arrêté lundi matin, l’homme a nié avoir été impliqué dans la mutilation d’un cheval et de deux poneys dans l’Yonne. Agé de 50 ans, il a un casier judiciaire en Allemagne en rapport avec la maltraitance des animaux, a déclaré le parquet des Sens à France Inter.

Les enquêteurs ont étudié la géolocalisation de son téléphone portable pour savoir s’il était là à l’époque. Selon les informations de franceinfo, ils voulaient dissiper le doute sur cet individu.

Cette arrestation a eu lieu dans le cadre de l’enquête sur les mutilations d’un cheval et de deux poneys dans l’Yonne, alors que la gendarmerie de ce département avait diffusé fin août le portrait robot d’un homme soupçonné d’avoir mutilé deux poneys dans le ville de Charny-Orée-de-Puisaye. Le suspect avait été identifié par un gendarme alsacien après la distribution de ce portrait composite.

Des dizaines de mutilations de chevaux ont été recensées depuis début 2020 dans plusieurs départements français et se sont intensifiées durant l’été. Lundi soir, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie ont rendu visite à un éleveur de chevaux de l’Oise, dont les équidés ont été victimes de cette série de mutilations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *