Le designer japonais Kenzo Takada est mort de Covid-19

Kenzo Takada en 1985.

On le reconnaissait à son visage rond, à ses lunettes et à son vent d’enfant, celui d’une éternelle jeunesse. Le créateur de mode japonais Kenzo Takada, plus connu sous le nom de Kenzo, est décédé de Covid-19 dimanche 4 octobre à l’âge de 81 ans, a déclaré son porte-parole.

En tant que premier créateur japonais à s’installer à Paris, Kenzo était connu pour ses imprimés graphiques et floraux, qu’il rejetait à nouveau dans sa dernière ligne de design. Commencé au début de l’année. Dans son “Près de huit mille dessins”, le designer japonais “Je n’ai jamais cessé de célébrer la mode et l’art de vivre”se souvint son porte-parole.

Article réservé à nos abonnés lire aussi Kenzo Takada ou la fête à la maison

Parisiens d’adoption

Kenzo Takada est né le 27 février 1939 à Himeji près d’Osaka et était passionné par le dessin et la couture, que ses sœurs apprenaient. Il arrive en France par bateau dans le port de Marseille en 1965 et se rend à Paris, ce qui le fascine. Tous ceux qui pensaient qu’ils venaient de passer s’y sont installés pour de bon.

Sa première collection remonte à 1970 et a été conçue dans une boutique de la Galerie Vivienne. En 1976, il s’installe dans une plus grande place, la Place des Victoires, et fonde sa marque sous son seul prénom. Puis il crée la surprise … certainement à son insu. «Quand il a montré ses premières créations, ce n’était pas la bonne période de l’année. Il ne parlait pas français, alors il a présenté le mauvais; L’été au lieu de l’hiver ou l’inverse, je ne sais plus en terme de monde Felipe Oliveira Baptista, directeur créatif de Kenzo depuis 2019. L’anecdote mise à part, elle raconte ce qu’était la mode au début des années 1970. Fabriqué avec beaucoup d’instinct et de liberté. “”

En 1983, il lance sa ligne pour homme, en 1988 son premier parfum (Kenzo Kenzo). En 1993, le label est racheté par le groupe de luxe LVMH. Kenzo Takada a quitté la mode en 1999 pour d’autres projets ad hoc.

READ  Bernard Tapie répond à la chaîne L'Equipe!
Designer et créateur japonais Kenzo Takada, le 9 janvier 2019 chez lui à Paris.

“Il a donné leur place à la couleur et à la lumière”

L’annonce de sa disparition a suscité des réactions émotionnelles, à l’image de celle de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a déclaré, sur Twitter, de son “Immense tristesse”. «Créateur au talent immense, il a donné à la couleur et à la lumière leur place dans la mode. Paris pleure aujourd’hui un de ses fils. “”

«Avec un grand sourire et des yeux toujours rieurs, encadrés de lunettes rondes, Kenzo Takada incarne la joie de vivre. Ce dernier est même devenu son fil de création au fil du temps, ce qui a conduit à l’association – – et même fusion – – de couleurs, de motifs animaux, floraux et géométriques qui rendent son style si personnel “, a rendu hommage à K-3, la marque dédiée à l’art de vivre qu’il a lancée plus tôt cette année.

lire aussi Kenzo, l’éloge du multiculturalisme

Le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *