La 5G fera-t-elle grimper le prix des forfaits téléphoniques?

L’utilisation de la 5G en France est imminente. Dès que les radiofréquences, les opérateurs utilisent pour transmettre cette nouvelle technologie de téléphone portable aura été pardonné aux enchères organisées par l’ÉtatLes premières offres 5G seront proposées au public d’ici la fin de l’année avant d’être déployées dans les mois à venir.

La 5G est sur le point de démarrer service cher pour les opérateurs. En plus des centaines de millions d’euros investis dans les bandes de fréquences, Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free doivent déployer le réseau conformément aux spécifications fixées par l’Autorité des Télécommunications afin qu’il ne soit pas exclusif aux grandes villes et que les deux tiers du temps La population peut y avoir accès dans un délai de cinq ans. Il reste à voir si ces coûts seront reportés sur la facture de l’abonné.

Le secrétaire d’État au numérique a souhaité mardi sur Europa 1 qu’il y ait “pas d’explosion de prix”s’appuyant sur la concurrence féroce entre opérateurs pour “baisser les prix”. Si l’on se fie aux premiers retours d’expérience de l’étranger, pour le moment, la 5G n’est pas vraiment synonyme de surcharge. Sauf en Suisse, où les opérateurs se sont appuyés sur un positionnement de tout premier ordre. Gains marginaux de la rivière la première phase d’utilisation, notamment pour éviter la saturation des antennes 4G, ne doit pas inciter les opérateurs français à s’embraser.

De 40 à 95 euros pour les premiers forfaits

Avec plus de 300 sites de test 5G à travers le pays et éventuellement le nombre maximum de blocs de fréquences autorisés Orange est l’opérateur le mieux préparé pour la 5G. Après les indiscrétions du site iGeneration, principal acteur de la téléphonie en France, pourrait l’ajouter rapidement à ses offres, avec un chiffre d’affaires initial de 70 aller suggéré autour 40 euros par mois et une nouvelle offre illimitée et data 4G et 5G à 95 euros par mois. Il s’agit d’une augmentation de prix de 30 euros par rapport au forfait actuellement le plus cher de l’opérateur, fixé à 65 euros pour 150 Go 4G.

READ  Elops 120 E-Test: Le vélo électrique d'entrée de gamme de Decathlon, plus puissant et plus autonome

Dans un effort pour être un pionnier de la 5G, Bouygues Telecom Les premières offres «5G Ready» ont été retirées de la gaine au début de l’été sans attendre l’attribution des fréquences pour la bande de base 5G. En fait, il est déjà possible d’utiliser la 5G sur les bandes 4G existantes 700, 800 et 900 MHz. Les plans initiaux de Bouygues comprennent un engagement de deux ans et trois enveloppes data de 60, 90 et 120 Go proposées dans différents domaines de 40 à 70 euros par mois.

Pour sa part, Gratuit prévu de descendre dans l’arène peu avant la période des fêtes. Les annonces de SFR toujours en attente.

Une guerre des prix avec des fournisseurs bon marché?

Il y a huit ans, l’introduction de la 4G a entraîné une légère augmentation du prix des forfaits téléphoniques. Mais l’arrivée de Free dans le paysage des télécommunications avait soudainement remanié les cartes, obligeant les opérateurs traditionnels à toucher les tarifs réduits proposés par les entreprises de Xavier Niels.

Il faut également s’attendre à ce que les prix prévus baissent dans les prochaines années, les opérateurs proposant la 5G via leurs marques «low cost». Sosh, rouge et B & Vous. Une nouvelle guerre des prix qui pourrait coïncider avec les premiers forfaits 5G intéressants car les avantages de la prochaine génération de réseaux cellulaires ne seront pas convaincants pour le grand public avant quatre à cinq ans.

Les rédacteurs vous recommandent


continuer la lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *