Gustave Kervern et Benoît Delépine s’attaquent aux addictions numériques

Avec Blanche Gardin, Corinne Masiero et Denis Podalydès, le duo de réalisateurs “Grolandais” fustige avec un humour qui parcourt nos usages des réseaux sociaux.

Et nouveau pour Gustave Kervern et Benoît Delépine! Ils signent un nouveau long-métrage dans la lignée directe des comédies sociales dont ils ont le secret, après Mammuth ou Je me sens bien, toujours avec une distribution prestigieuse, ici Blanche Gardin, Corinne Masiero et Denis Podalydès. Cette fois, ils traversent nos mailles du filet avec la prolifération des écrans numériques, un boulevard pour ces scénaristes-réalisateurs venus d’ailleurs.

Marie (Blanche Gardin), Bertrand (Denis Podalydès) et Christine (Corinne Masiero), voisins d’un lotissement des Hauts-de-France, se sont rencontrés sur un rond-point tenu par des gilets jaunes en 2018-19. Aujourd’hui, Marie est piégée par un jeune prédateur (Vincent Lacoste) qui la fait chanter avec une sextape. Bertrand, acheteur internet compulsif, se bat avec Facebook pour libérer sa fille du harcèlement dont elle est victime, et est amoureux de sa vendeuse virtuelle, tandis que Christine court après les stars de la reconnaissance pour son service automobile sur les réseaux sociaux. Ils uniront leurs forces pour se venger d’une dépendance qui sévit dans leur vie.Comme toujours, Gustave Kervern et Benoît Delépine sont à l’heure pour pointer du doigt un sujet de société contemporain. Internet et les réseaux sociaux ont envahi nos vies à tel point qu’ils façonnent une nouvelle ère, après la première et la deuxième révolution industrielle. Le monde est désormais numérique, avec une confusion de plus en plus importante entre réalité et virtualité chez les utilisateurs. Un sujet de comédie idéal pour Kervern et Delépine.

READ  Bernard Tapie répond à la chaîne L'Equipe!

Si les scénaristes-réalisateurs ne sont pas des génies de la mise en scène, ils savent écrire et réunir le casting idéal pour servir leurs films. Le trio Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero travaille à plein régime, avec une mention spéciale pour la première, qui est en Histoire claire son premier rôle au cinéma. Bien sûr, elle reviendra. Cela n’enlève rien aux mérites des deux autres, ni à Vincent Lacoste, odieux dans son détachement criminel, ni aux prestigieux camées et petits rôles qui les entourent: Michel Houellebecq, Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners, Vincent Dedienne et Philippe Rebbot, la famille alors.

Corinne Masiero, Denis Podalydès et Blanche Gardin dans “Effacer l’histoire” de Gustave Kervern et Benoît Delépine. (Copyright Les films du Worso – No Money Productions – France 3 Cinéma – Scope Pictures)

Mais c’est un peu là que le bât blesse. Si ces apparitions sont plaisantes, elles contribuent à une écriture globalement moins satisfaisante que celle des films précédents. Le voyage de Marie et Bertrand dans la seconde partie, est aussi un peu poussé, et le personnage de Christine négligé. A force de vouloir en mettre trop, Histoire claire perd en rythme sur son heure quarante-six. Plus serré, le film aurait gagné, même si le rire est souvent présent et le sujet historique.

L 'affiche de
L’affiche de “Erase History” de Gustave Kervern et Benoît Delépine. (Ad Vitam)

Genre : La comédie
Réalisateur : Gustave Kervern et Benoît Delépine
Acteurs : Blanche Gardin, Corinne Masiero, Denis Podalydès, Vincent Lacoste, Bruno Poelvoorde, Bouli Lanners, Vincent Dedienne, Philippe Rebbot
Paie : France / Belgique
Durée : 1H46
Sortie : 26 août 2020
Distributeur : Vivre

Synopsis : Dans une subdivision en province, trois voisins sont en contact avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, une chauffeuse privée, agacée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller. Ensemble, ils décident d’entrer en guerre contre les géants de l’internet. Une sacrée bataille, cependant …

READ  Marie Garet rompt le silence: hospitalisée et "indignée", elle veut porter plainte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *