Google et Apple seront bientôt privés de leurs applications préinstallées?

Comment utiliser la fonction d’accès guidé sur iPhone ou iPad – Geeko

Après la condamnation de Google pour abus de position dominante et après avoir réussi à solliciter une proposition Alternatives à Chrome sur Androidl’Union européenne pourrait aller plus loin et interdire les constructeurs automobiles
Smartphones pour préinstaller leurs propres applications sur leurs appareils. Un projet de loi dans ce sens a donc été rédigé, rapporte le Financial Times. Google et Apple sont particulièrement visés.

Cette Projet de loi de l’Union européenne s’intégrerait dans une réglementation plus large des services numériques. L’objectif serait de donner plus de liberté aux consommateurs en empêchant les fabricants de préinstaller leurs propres applications sur les smartphones ou les ordinateurs, ce qui peut être considéré comme un obstacle à la concurrence.

Les grands acteurs de la technologie pourraient également être empêchés de forcer leurs propres logiciels sur d’autres entreprises ou d’empêcher leurs utilisateurs de supprimer des applications natives sur leurs appareils.

Pas gagné

Alors que les actions des fabricants de smartphones et / ou d’ordinateurs peuvent en effet être considérées comme une forme d’abus de position dominante ou entraver la concurrence, avoir des applications préinstallées sur les appareils a aussi ses bons points. Les consommateurs moins familiarisés avec la technologie n’ont pas à se soucier d’installer une application particulière ou de télécharger tel ou tel logiciel. Les appareils sont prêts à fonctionner.

Ou, le cas de Google pourrait être un exemple. Sous la pression de l’UE, Mountain View a en fait sélectionné plusieurs
Navigateur Web Alternatives pour les utilisateurs d’Android. Lorsque vous démarrez votre smartphone pour la première fois, il vous sera demandé quel navigateur Web vous souhaitez installer. Le processus n’est donc pas particulièrement compliqué et pourrait être adapté à la sélection d’autres types d’applications et de services sur smartphones et ordinateurs. Pour voir si le droit de l’UE se concrétisera dans les mois ou les années à venir. Une chose est sûre, la pilule aura du mal à atteindre les joueurs technologiques.

READ  Surface Duo Killer - Samsung Galaxy Z Fold S vient de fuir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *