Donald Trump affirme “avoir fait furthermore pour les femmes que n’importe quel autre président” avant lui

A l’occasion du 100ème anniversaire du suffrage des femmes aux Etats-Unis, le président américain souhaite ériger un monument en leur honneur à Washington DC, pour les inciter à “continuer à être fortes et audacieuses dans l’accomplissement de leurs rêves”.

C’est une déclaration qui peut laisser certains Américains sceptiques. Ce vendredi, à l’occasion du 100e anniversaire du 19e amendement, qui confirme le droit de vote des femmes aux États-Unis, Donald Trump a assuré sur Twitter qu’il avait fait «plus pour les FEMMES que tout autre président des États-Unis. HISTOIRE».

«Alors que nous célébrons cet anniversaire, nous devrions ériger une magnifique statue à Washington DC pour honorer toutes les femmes courageuses qui ont rendu cela possible pour notre grand pays. Le Congrès devrait m’envoyer dès que doable. Projet de loi HR473 pour que le projet se concrétise. Cela inspirera toutes les femmes à continuer d’être fortes et audacieuses dans la réalisation de leurs rêves », a-t-il écrit.

6 figures féministes

Donald Trump fait référence à un projet de loi, HR 473, qui vise à construire un monument en bronze de 6 mètres de haut dans la capitale des États-Unis, célébrant six personnalités féministes qui se sont battues pour les droits de l’homme. femmes: Susan B. Anthony, Elizabeth Cady Stanton, Harriot Stanton Blatch, Sojourner Truth of the matter, Alice Paul et Ida B. Wells.

La Chambre des représentants a voté pour ce projet de loi à la mi-février, rappel plusieurs médias américains. Il n’a toujours pas reçu le feu vert du Sénat et n’a pas encore été signé par … le président américain lui-même.

READ  Attentat en direct à Paris: un nouveau suspect en garde à vue

La réalisation de la statue a été confiée à l’artiste Jane DeDecker, originaire de la ville de Loveland dans le Colorado. Elle est baptisée Tous les mots que nous parlons (Chaque mot que nous prononçons), en référence à une lettre écrite par l’activiste Elizabeth Cady Stanton à la féministe Lucretia Mott en 1880.

Un président professional-vie

Peu de temps après l’investiture de Donald Trump à la Maison Blanche, les féministes américaines ont organisé une première marche des femmes en janvier 2017 pour se mobiliser contre lui.

Comme rappelé Vox et le New York Moments, le milliardaire américain a d’ailleurs été plusieurs fois pointé du doigt pour avoir utilisé un langage fleuri pour parler des femmes et de ses opposantes, et plusieurs de ses actions, une fois élues, auraient pu signifier un bond en arrière pour leurs droits, Souligné L’indépendant.

Donald Trump s’est également distingué, le 24 janvier, en devenant le premier président américain à participer à la «Marche pour la vie», une manifestation anti-avortement organisée chaque année à Washington depuis 1973. En mai 2019, il déclaré être “profondément professional-vie”, suite à l’adoption par plusieurs États américains de restrictions sur les avortements.

Clément Boutin Journaliste BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *