Diego Carlos propose la Ligue Europa Sville! – Dbrief et NOTES des joueurs (Sville 3-2 Inter) – Football

Au terme d’une longue finale indécise, le FC Sville a battu l’Inter Milan (3-2) ce vendredi pour décrocher son 6e titre en Ligue Europa! L’ancien joueur nantais Diego Carlos a marqué le but du sacre avec un improbable retour en ciseaux.

Diego Carlos propose la Ligue Europa

Diego Carlos a marqué le but du titre pour le FC Sville

Le roi de la Ligue Europa est le FC Sville! Le club le plus titré de la compétition a remporté une 6e couronne en autant de finales en battant l’Inter Milan (3-2) ce vendredi à Cologne après un long match indécis riche en rebondissements.

Lukaku, encore lui!

Encore mieux entrés en jeu, les Italiens bousculaient leurs adversaires et l’inévitable Lukaku obtenait un penalty consécutif sur une charge de Diego Carlos qu’il transformait pour ouvrir le score (0-1, 5e). Le Belge a ainsi retrouvé le filet pour un 11e match consécutif de la compétition, un record! Peu de temps après, les Andalous sont revenus sur le match en installant leur jeu de possession et De Jong a rapidement égalisé d’une tête plongeante (1-1, 12e)!

Coup pour coup

On sait que les Nerazzurri ont souffert et la moindre faute ou décision d’arbitrage a donné lieu à des tensions entre les deux équipes, avec Antonio Conte très chaud au bord du terrain! Alors que le rythme commençait à baisser, De Jong a surpris son monde en s’offrant une double tête sur coup franc (2-1, 33e). Mais les deux équipes se sont rendues coup pour coup et Godin a égalisé de la même manière pour l’Inter (2-2, 35e).

Après ce premier acte complètement fou, la physionomie du match a radicalement changé en seconde période avec deux équipes jouant une vraie partie d’échecs. Les espaces et les opportunités étaient rares, et les hommes de Julen Lopetegui avaient le ballon mais n’ont pas réussi à stabiliser le bloc adverse. De leur côté, l’Inter a montré peu de présence offensive mais quand ils ont réussi, le danger était là avec un tir de Gagliardini repoussé par Fernando et surtout une course de Lukaku, qui a perdu son duel contre Bounou.

Diego Carlos l’a rattrapé!

Alors que les Italiens semblaient prêts à prendre le dessus, tout a changé avec un coup franc gravement blessé de Banega. Lorsque le ballon est tombé, Diego Carlos, fautif sur les deux buts encaissés, s’est transformé en héros improbable en inscrivant le but du sacre avec un ciseau retourné, avec l’aide du malheureux Lukaku, qui a dévié le ballon (3-2, 74e)! Avec l’entrée d’Eriksen, Moses et Sanchez, l’Inter a mis toutes ses forces dans la bataille, mais Kound a sauvé une tentative du Chilien sur sa ligne et Candreva a raté une énorme opportunité! En Ligue Europa, on connaît le refrain, la fin, c’est toujours Sville qui gagne!

Le score du match: 7,5 / 10

5 buts, une première période intense pleine de rebondissements: malgré la caméra et un deuxième acte beaucoup plus verrouillé, nous aurons assisté à une superbe finale.

READ  PSG: Areola, l'espoir déçu sur le rebond à Fulham - Transferts

Les objectifs :

– Sur un pâté de maisons, Barella lance Lukaku. Après avoir ceint l’attaquant, Diego Carlos le promène sur le dos du pied dans la surface et concède un penalty logique. Le Belge le transforme au ras du poteau gauche de Bounou, parti du côté droit (0-1, 5e).

– Suite à une bonne séquence, Navas passe dans la zone où De Jong apparaît au premier poteau devant Godin et galise avec une tête plongeante que Handanovic ne peut arrêter (1-1, 12e).

– Sur coup franc, Banega retrouve De Jong au deuxième poteau qui s’impose devant Gagliardini et bat Handanovic d’une tête lobe (2-1, 33 ‘).

– Brozovic envoie un coup franc dans la surface. Au milieu d’un groupe de joueurs solide, Godin devance Diego Carlos et bat Bounou d’un puissant pic (2-2, 35 ‘).

– Sur un coup franc de Banega, un Italien renvoie le ballon à Diego Carlos qui tente un ciseau retourné. Dvi par Lukaku, le ballon rebondit juste devant un Handanovic impuissant (3-2, 74e).

NOTES du joueur:

Maxifoot a attribué une note (sur 10) aux commentaires de chaque joueur.

Homme du match: Jess Navas (8/10)

Le capitaine Svillan n’a pas vraiment 34 ans! Très offensif, le latéral droit a multiplié les montées tout au long du match et a fait craindre la défense adverse sur chacun de ses nombreux centres et sur chacune de ses incursions. Il est la passe sur le premier but de De Jong. Des interventions pointues soulignent également. Fort !

FC SÉVILLE

Yassine Bounou (6) : décisif lors des deux tours précédents, le gardien marocain a perdu deux fois sans que sa responsabilité ne soit entachée (il plonge aussi du bon côté sur penalty de Lukaku). Surtout, le gardien s’est montré à nouveau décisif en s’imposant face – face au Belge en seconde période.

Jess Navas (8) : lisez le commentaire ci-dessous.

Jules Kound (7) : match très propre du défenseur central qui a encore marqué des points ce soir. Bien que discret, le seul Français de cette finale s’est longtemps assuré grâce à ses qualités d’anticipation avant de sauver un ballon de but sur sa ligne. De quoi soigner un peu plus sa bonne note!

Diego Carlos (5 ans) : comment noter un tel match? Le défenseur central a d’abord vécu un cauchemar en première mi-temps en provoquant un penalty, étant mangé par Godin sur le deuxième but et proche de l’expulsion et d’un deuxième penalty … Mais l’ancien nantais s’est ensuite remis en détournant la frappe de Gagliardini et surtout par marquer un but offensif pour offrir le titre à son équipe. Quelle capacité de réaction! Blessé et en larmes, le Brésilien a été remplacé à la 86e minute par Nemanja Gudelj (non pas).

Sergio Reguiln (6) : le latéral gauche de Navas a comme d’habitude pris régulièrement son couloir et il met D’Ambrosio en difficulté dès le départ. Un danger permanent et une bonne présence défensive.

READ  Serie A - L'Inter bat la Fiorentina de Ribéry après un match fou (4-3), Lautaro et Lukaku

Joan Jordan (5) : un match assez neutre pour le milieu de terrain qui a plutôt bien tourné le jeu.

Fernando (4) : Le milieu de terrain s’est bien battu au milieu de terrain mais sa perte répétée du ballon a endommagé son équipe.

Seins (4,5) : L’ailier n’a pas ménagé ses efforts dans le pressing mais l’Espagnol était encore trop discret, incapable de faire de réelles différences. Remplacez la 78e minute par Franco Vzquez (non pas).

voir Banega (7) : ft par ses coéquipiers à la fin de son dernier match avec Sville, le maestro argentin s’est encore beaucoup amusé ce soir, lui qui a eu de nombreuses fautes malignes. Contre son ancien club, Banega a surtout laissé admirer sa formidable qualité de passe, puisque deux de ses coups francs mènent à des buts.

Lucas Ocampos (5) : habitué à enfiler le costume de héros, l’ailier argentin s’est comme toujours bien battu, mais il n’aura pas réussi ce soir, Handanovic claquant notamment sa tentative avant la pause. Blessé et remplacé à la 70e minute par Munir El Haddadi (non pas).

Luuk de Jong (8) : préféré En-Nesyri au coup d’envoi, l’avant-centre a complètement donné raison à Lopetegui avec un doublé de la tête aux touches. Dans le jeu, le Néerlandais s’est bien battu pour ranger ou garder le ballon. Remplacez la 85e minute par Youssef En-Nesyri (non noté).

INTER MILAN

Samir Handanovic (4) : match frustrant pour le gardien slovène, qui n’avait pas beaucoup de travail à faire, mais qui a perdu trois fois. Un peu fébrile sur le premier but.

Diego Godn (5,5) : battu par De Jong sur son premier but, le défenseur central a eu le mérite de réagir par des interventions plus pointues et surtout en inscrivant le but de 2-2 avant la pause. Remplacez la 90e minute par Antonio Candreva (non pas), qui gâte les dernières munitions de l’Inter.

Stefan de Vrij (4,5) : même s’il n’est pas fautif sur les buts encaissés, le défenseur central n’a pas fait preuve d’une grande autorité et on pourrait espérer plus de présence de sa part. Décevant.

Alessandro Bastoni (4) : le défenseur central était très présent ce soir, mais il a souffert dans les duels, ce qui l’a obligé à multiplier les fautes, dégageant une impression de fébrilité.

Danilo D’Ambrosio (4,5) : auteur d’une grosse erreur sur Reguiln, le piston droit a eu du mal avec l’Espagnol. Sa contribution offensive, toujours très intéressante, n’aura été visible qu’en séquence. Remplacez la 78e minute par Victor Moses (non pas).

Nicol Barella (6) : un autre match très intéressant pour le milieu de terrain italien, qui sert de rampe de lancement à Lukaku à deux reprises, notamment sur l’action du penalty. Défensivement, cependant, l’Italien a davantage souffert.

Marcelo Brozovic (6,5) : Présent dans l’impact, le Croate a dirigé le jeu de l’Inter et il offre une passe décisive à Godin sur son but.

READ  Foot OM - OM: Villas-Boas veut prolonger la décision choc!

Roberto Gagliardini (5) : battu par De Jong sur le deuxième but, l’Italien a été dépassé à plusieurs reprises et contraint de multiplier les fautes. Plus intéressant offensivement, l’image de ses passes pointues ou ce cliché contré in extremis par Diego Carlos. Remplacez la 78e minute par Christian Eriksen (non pas).

Ashley Jeune (4) : pièce compliquée pour le piston gauche, n’a pas réussi à résoudre le problème Navas, qui a affecté les montures et les centres. Offensivement, l’Anglais aura été très discret.

Romelu Lukaku (5,5) : l’attaquant a traversé tous les états ce soir. Premier auteur de l’ouverture du score sur un penalty qu’il a lui-même obtenu, le Belge a pensé lancer le sien sur la voie du succès. Mais il s’est rarement retrouvé alors et perd son duel contre Bounou pour le tour du match avant de jouer la malchance en déviant le ballon dans son propre but pour le 2-3 …

Lautaro Martnez (3) : match décevant pour l’attaquant argentin malgré un bon début. Bien muselé par Kound, l’Intriste n’a que trop rarement réussi à se mettre en direction du marché et son association avec Lukaku n’aura pas fait d’étincelles ce soir. Remplacez la 78e minute par Alexis Sanchez (non pas), battu par Kound alors qu’il avait la balle d’égalisation au bout de son pied.

Et pour vous, qui étaient les meilleurs et les pires joueurs du jeu? Répondez dans la zone “commentaires” ci-dessous!

FC SÉVILLE 3-2 INTER MILAN (mi-tps: 2-2) – EUROPA LEAGUE – Fin / fin.
Stade: RheinEnergieStadion – Arbitre: Danny Makkelie

Mais : L. de Jong (12e) L. de Jong (33e) Diego Carlos (74e) pour FC SÉVILLER. Lukaku (5e, stylo.) D. Godn (35e) pour INTER MILAN
Avertissements : Diego Carlos (4e), . Banega (45e), pour FC SÉVILLEN. civière (41e), A. Bâtons (55e), R. Gagliardini (73e), pour INTER MILAN

FC SÉVILLE : Y. BounouNavas, J. Kound, Diego Carlos (N. Gudelj, 86e), ReguilnJoan Jordn, Fernando, . BanegaLes seins (F. Vzquez, 78e), L. de Jong (Y. En-Nesyri, 85e), L. Ocampos (Munir, 71e)

INTER MILAN : S. HandanovicD. Godn (A. Candreva, 90e), S. de Vrij, A. BâtonsD. D’Ambrosio (V. Moïse, 78e), N. civière, M. Brozovic, R. Gagliardini (C. Eriksen, 78e), Un jeuneR. Lukaku, L. Martnez (A. Snchez, 78e)

VIDÉO: le ciseau de Diego Carlos! (après la publicité éventuelle)

Jesus Navas soulève la 6e Ligue Europa de l’histoire de Svillan.

Buteur puis malheureux, Lukaku a traversé tous les états …

Auteur d’un doublé, De Jong aura laissé son empreinte sur cette finale.

D’un burin, Diego Carlos a offert un nouveau titre au FC Sville (3-2, 74e)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *