Critérium du Dauphiné: Wout Van Aert poursuit sa lancée et s’impose sur la première étape – Critérium du Dauphiné 2020 – Cyclisme

CRITERIUM DU DAUPHINE – Wout Van Aert sera l’homme à surveiller ces prochains jours. Le Belge Jumbo-Visma s’est imposé au dash mardi sur la première étape du Dauphiné. Une première étape marquée par un rythme très, très élevé. Il s’impose devant Daryl Impey et Egan Bernal qui terminent troisième.

Les courses se succèdent et sont similaires pour Wout Van Aert. Intouchable depuis la reprise de saison, le Belge du Jumbo-Visma a ajouté un troisième succès en quatre jours de study course à l’issue de la première étape du Critérium du Dauphiné. A Saint-Christo-en-Jarez, le récent vainqueur de Milan-SanRemo a fait parler son sursaut de vitesse dans une dernière coupe pour ses qualités à s’imposer devant Daryl Impey (Mitechleton-Scott) et Egan Bernal (INEOS). Il en a évidemment profité pour s’emparer du maillot de leader.

Le Jumbo-Visma est décidément insatiable. Après s’être offert ce 7 days-conclude Milan-SanRemo ainsi que le Tour de l’Ain (+ deux étapes), l’équipe néerlandaise a une nouvelle fois satisfait son appétit d’ogre du peloton en 2020 mercredi. Avec une étape très incertaine, trop difficile pour les sprinteurs mais trop facile pour les favoris, et les 200 derniers mètres très compliqués, le Jumbo-Visma pouvait se vanter d’avoir deux des favoris de l’étape, Primoz Roglic et Wout Van Aert. Mais on a vite compris que ce serait tout pour le Belge.

Alaphilippe trop juste

Toute la journée, l’équipe néerlandaise a assuré la poursuite derrière l’échappée, au destin particulier. Composé de cinq coureurs au départ, Michael Schär (CCC) s’est retrouvé seul à furthermore de 50 km de l’arrivée, après l’abandon de Brett Van Moer (Lotto-Soudal) et Quinten Hermans (Circus-Wanty Gobert) sur une chute et celle de Niccolo Bonifazio (Overall Direct-Energie) en raison d’un dos bloqué mais aussi du retrait de Tom-Jelte Slagter (B&B Lodges-Very important Concept), qui a choisi de se lever alors que les deux hommes avaient plus de deux minutes d’avance. Mais il a compris que l’évasion n’avait aucune possibility.

READ  Jean-Michel Blanquer annonce le lancement d'un "Grenelle des professeurs"

Cependant, Rémi Cavagna (Deceuninck-Rapid Move) et Quentin Pacher (B&B Resorts-Crucial Idea) ont tenté de relancer le rythme à 35 km de l’arrivée mais en vain. In addition tard, ce sont même les favoris qui se sont présentés avec des attaques à 3km de Rigoberto Uran (EF) puis Pierre Latour (AG2R La Mondiale) et Tiesj Benoot (Sunweb). Mais Roglic et Dumoulin se sont occupés du grain pour éteindre toute vitesse et assurer une arrivée de groupe. Grand favori sur papier, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Rapid Step) n’a jamais pu se joindre à la lutte pour la victoire, piégé par un placement incertain et un manque évident de jambes. C’est donc son grand rival sur SanRemo, Wout Van Aert, qui s’impose à nouveau, malgré le retour dans les derniers mètres de Daryl Impey. Une vraie bonne journée pour le Jumbo-Visma et ce ne sont pas les bonus de 4 ” pris par Egan Bernal qui vont gâcher la fête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *