Covid-19: augmentation de 40% du nombre de cas en une semaine, alerte Olivier Véran

Plus de 40% de cas de coronavirus en une semaine: le ministre de la Santé Olivier Véran, a rappelé vendredi BFMTV qu’en France, “la circulation du virus a tendance à s’accélérer”.

«Hier, nous avons fait plus de 5 000 diagnostics en 24 heures, soit une augmentation de 40% du nombre de cas sur une semaine», a-t-il expliqué. Il a également annoncé que le taux d’hospitalisation avait augmenté de 28% en une semaine.

Se rendant dans un hôpital de Florac (Lozère), le ministre a rappelé lors d’un point de presse que les mesures d’enfermement généralisées ne sont d’actualité «ni en maison de retraite ni à l’extérieur», évoquant des mesures d’isolement ponctuelles «pour sauver la vie» des personnes âgées, particulièrement touchées par le nouveau coronavirus.

” Je préfère […] protéger les gens même si cela signifie les isoler »

Concernant le confinement très strict de plus de trois mois en maison de retraite, très mal vécu par les familles et les résidents, Olivier Véran a assuré: «C’est une mesure que je ne regrette pas». Les visites ont repris le 22 juin dans ces établissements.

LIRE AUSSI> Mesures anti-Covid: la France est devenue l’un des pays les moins stricts

«Lorsque vous avez une entrée du virus dans une maison de soins infirmiers, cela peut être catastrophique. Il y a eu neuf morts dans un Ehpad cette semaine parce qu’une personne était revenue infectée et ne le savait pas », a poursuivi le ministre. «Chez les personnes les plus fragiles, les dégâts peuvent être considérables et je préfère protéger les personnes même si cela signifie les isoler mais toujours les accompagner avec l’humanité, plutôt que de prendre le risque de les voir mourir à la douzaine parfois dans des conditions très difficiles.» , Martela-t-il.

READ  "Une pépite", la nouvelle recrue de Cyril Hanouna fait sensation sur le Web

«C’est un virus à double déclenchement puisque ce sont aujourd’hui les jeunes qui sont les plus touchés mais les moins jeunes qui sont les plus touchés par le coronavirus», a rappelé le ministre, lançant «un message d’alerte» à quelques jours des retours de vacances. Il a expliqué qu’il était venu en Lozère, un département «le moins touché» par le nouveau coronavirus, où il n’y a eu qu’un décès, «pour montrer que l’épidémie n’est pas une fatalité».

VIDÉO. Jean-Michel Blanquer: “La rentrée scolaire aura lieu comme prévu le 1er septembre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *