Comment la domiciliation bancaire joue-t-elle un rôle lors d’un prêt?

Le droit à l’oubli protège les anciens patients cancéreux de la surcharge de l’assurance emprunteur. – – Presse IStock / City

La recherche pourPrêt immobilier Le plus attrayant y conduit de nombreux aspirants
propriété jouer la compétition pour tourner le dos au premier à la fin
Banque. Hormis les simples périodes de prêt, très souvent tous les revenus d’activités sont reversés à la nouvelle installation.

Cela n’est pas surprenant, car la plupart des banques utilisent la domiciliation de votre capital comme levier de négociation.

Une contribution financière

A l’heure où il suffit de quelques clics et d’un virement de plusieurs centaines d’euros pour en ouvrir un compte bancaireIl n’est pas rare d’être client de plusieurs banques en même temps. Même ainsi, c’est une chose à nourrir un minimum un compte courant pour profiter des avantages d’un livret et une autre façon d’utiliser ce portefeuille au quotidien en déposant vos revenus. C’est toute la question de la domiciliation bancaire. Une fois que la rémunération de votre travail passe par le compte d’une institution financière, celle-ci devient en fait votre banque principale, générant davantage de revenus grâce aux produits qu’elle peut vous proposer, ainsi qu’aux frais de gestion et aux commissions. qu’il recueille sur vos opérations.

Les banques veulent donc inciter les clients à domicilier leur trésorerie régulière et souscrire un crédit immobilier est une opportunité pour ce faire. «Depuis 2012, les taux d’intérêt ont chuté de façon spectaculaire», analyse Sandrine Allonier, porte-parole du réseau de courtiers Vousfinancer. Capturer des revenus est donc un moyen pour les banques de rentabiliser les prêts qu’elles accordent. “”

Retour sur un flop législatif

En l’absence de législation dans ce domaine, la domiciliation des banques a très souvent été une condition Sine qua non de l’offre de prêt, sans forcément de réelle compensation. Par ordonnance du 1er juin 2017, le président Macron entendait rétablir l’équilibre en imposant la condition de domiciliation des revenus sur les conventions de prêt hypothécaire signées à partir de 2018, à condition que celle-ci soit limitée à une certaine période de dix ans maximum et qu’il s’agisse forcément de contreparties Baisser le taux d’intérêt ou annuler les frais d’administration) pour l’emprunteur. Outre le fait que «cette législation voulait le protéger, cette législation l’a bloqué car la durée effective d’un prêt n’est que de 7 ans. De plus, de nombreux propriétaires changent de lieu de résidence et s’engagent donc dans un nouveau prêt », explique Sandrine Allonier.

Ce flop a également été rapidement confirmé par un rapport ministériel avant d’être corrigé par les parlementaires. Pour supprimer cet obstacle à la mobilité des banques, le Loi pacte du 22 mai 2019 a simplement abrogé ces dispositions. Par conséquent, le transfert de vos revenus est la seule négociation commerciale.

Cartes en main

Comme indiqué Service-public.frLe site officiel de l’administration française dit: «La banque ne peut pas vous imposer un domicile bancaire, ni vous punir si vous choisissez une autre institution. Cependant, il peut vous le proposer en contrepartie d’avantages (réduction des frais de dossier, carte bancaire gratuite, etc.). »Et le porte-parole de Vousfinancer a confirmé:« 85 à 90% de nos clients qui contractent un crédit immobilier ont leurs revenus auprès de la banque prêteuse. Tout le monde joue au jeu pour profiter d’un tarif inférieur. “

Alors, qu’importe si, comme 40% des emprunteurs, vous êtes un premier acheteur et donc une petite banque et que vous ne vous souciez probablement pas de changer de banque principale? Vous pouvez également prendre l’initiative et négocier ce point pour la meilleure indemnisation possible pour le rapatriement de votre argent.

READ  Nouvelle-Zélande: la bourse paralysée trois jours de suite par des cyberattaques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *