Beau retour pour gagner sur Nantes – foot – 11

Le jeu: 2-1

Cette rencontre de qualité moyenne a produit une belle histoire. Khephren Thuram, initialement prévu sur le banc, a remplacé Morgan Schneiderlin dans le onze de départ en raison de la blessure à l’échauffement de l’international français. Et c’est lui qui a inscrit le deuxième but des Aiglons (2-1, 62e) peu après l’heure, qui ronronnait un peu malgré une possession solide puisque Nantes avait égalisé dans le temps additionnel (voir le fait). Le but inscrit par l’un des fils de Lilian Thuram depuis la gauche a cassé le résultat alors que nous pensions que le gymnase ne profitait pas de la supériorité numérique obtenue presque tôt dans le match avec l’expulsion de Girotto.

Après trois minutes réduites à dix, les Nantais, réorganisés 4: 4: 1, n’ont donné un coup franc qu’en première période. Dante a joué avec un Pallois trop peu attentif pour guider le défenseur central nantais et ouvrir le classement (1-0, 27e). Une action qui a permis de compenser le manque de fluide Dolberg dans plusieurs situations (22e, 31e, 34e, 41e). En seconde période, la meilleure chance du match est revenue à Rony Lopes, dont le but a été rejeté par Lafont (82e). Nice ne peut pas gagner trois matchs en L1 et se contentera de ce succès morose malgré l’avantage de la supériorité numérique.

Le fait: VAR à plein temps

Dès la troisième minute, Girotto a mis une semelle sur la cheville de Niçois Kamara en terminant son geste après une passe de son pied gauche. Son mouvement mal contrôlé lui a valu un carton rouge très sévère après avoir vu l’action de l’arbitre M. Brisard. Une première utilisation du VAR qui a contraint les Nantes à évoluer à dix quasiment en début de match. Puis, pendant le temps d’arrêt de la première période, le VAR a averti M. Brisard d’une main que Pelmard avait faite dans la région niçoise lors d’un duel aérien après que le ballon ait ricoché sur son adversaire. Une décision qui est à nouveau débattue. Louza a converti le penalty (1-1, 45e +6).

READ  Hongrie ou Islande pour la France, pas d'euro pour Erling Haaland

4e

Nantes a suivi un quatrième match de L1 sans succès. Sa seule victoire était contre Nîmes (2-1, 2e d.).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *