Automobile: Comparez les prix des contrôles techniques dans votre région

Tous les deux ans, le budget des chauffeurs diminue. Et il y a un risque de dépenses en cascade. De quoi parle-t-on Contrôle technique, obligatoire depuis le 1er janvier 1992. En 2019, 24,7 millions de véhicules ont passé ce contrôle mécanique à 132 points de contrôle.

Mais tous les automobilistes n’ont pas payé le même prix, les prix sur le terrain étant très hétérogènes. Selon le département, vous pouvez presque passer du simple au double! Exemple dans le Pas-de-Calais, où l’inspection est facturée entre 45 et 85 euros. Ou dans les Bouches-du-Rhône, où l’addition se situe entre 65 et 110 euros pour finalement la même marque.

Automobile: Comparez les prix des contrôles techniques dans votre région

Afin que le consommateur puisse naviguer dans cette jungle de prix, les prix des contrôles techniques et des visites de retour sont désormais indiqués en un comparateur public Mis en ligne par le ministère des Affaires économiques ce jeudi et présenté en exclusivité dans Le Parisien – Aujourd’hui en France. 4 500 centres de contrôle – sur les 6 404 approuvés par le gouvernement – ont affiché leurs prix. Même si le comparateur n’est donc pas encore complet (les 1900 retardataires devraient citer leurs prix dans les semaines à venir et être intégrés au comparateur, assure Bercy), la recherche par villes permet d’identifier rapidement les garages les plus compétitifs.

Ce projet de comparaison – basé sur le même modèle que ceux sur le prix du carburant – est dans les cartons depuis près de deux ans. À l’époque, au milieu des manifestations des gilets jaunes, les projecteurs étaient braqués sur les budgets des automobilistes, notamment avec les augmentations de la taxe sur les carburants. En décembre, un projet de réforme sur le contrôle technique du diesel – synonyme de hausse des prix – a été la goutte d’eau pour les consommateurs. Le Premier ministre de l’époque, Edouard Philippe, avait finalement démissionné, affirmant avoir “entendu” les inquiétudes françaises.

READ  de nouveaux produits qui devraient plaire aux clients

Pour un centre de contrôle, le coût principal est le loyer

«Après quelques mois de mise en œuvre, le comparateur est désormais disponible», a déclaré Alain Griset, ministre en charge des TPE et PME. En mai, la réforme qui a renforcé le nombre de points de contrôle a été adoptée et les prix sont déjà passés de «7% à 8%», a indiqué le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA).

Comment expliquer la fluctuation des prix d’un centre à l’autre? «Les principaux coûts proviennent de la location, analyse Laurent Palmier, membre du CNPA et président du réseau Securitest. Si l’on sait qu’un centre de contrôle technique fait environ 300 m2, le coût n’est pas le même qu’il soit installé au cœur d’une grande ville ou dans un village rural. Plus le volume de clients est important, plus les frais fixes sont payés. “”

Chez les professionnels, on voit “une solution qui a le mérite d’exister”. Cependant, Laurent Palmier regrette que «l’Etat encourage les automobilistes à parcourir 30 km pour gagner 3 ou 4 euros. D’autant que les prix indiqués ne sont pas mis à jour en cas de réduction ». En effet, il est parfois possible de gagner quelques euros par téléphone ou sur place.

Pierre Chasseray, le délégué général de l’association des 40 millions de conducteurs, a fait comprendre: «C’est un appareil! Ce qui dérange les Français, ce n’est pas le coût du contrôle technique, mais le prix des réparations. Il aurait fallu faire une comparaison entre le coût de la main-d’œuvre et le prix des pièces dans les garages. Mais il y a un autre travail là-bas qui est plus difficile que de demander aux centres de contrôle de fournir des explications. “”

READ  CAC 40: Achetez 22 titres après un troisième trimestre lamentable

Cliquez sur sur ce lien si le simulateur n’est pas affiché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *