Arsenal se réveille à Chelsea, buteur Lacazette

Le jeu: 3-1

Ils avaient presque oublié le goût. Près de deux mois après le coup dur à Old Trafford (1-0, 1er novembre), les Gunners regrettent enfin la victoire, encore une fois contre un gros. Et un rival et un voisin en ce Boxing Day. Cela leur donne beaucoup de raisons d’en être heureux. La situation était plus qu’urgente (pire début de saison depuis 1974) et Mikel Arteta a choisi le bon moment pour relancer son équipe et, au passage, sauver sa tête.

«Il n’y a personne de meilleur que Mikel Arteta. Il est le plus bel Espagnol que nous connaissons “, Était-ce écrit sur une bannière dépliée dans un émirat encore vide? Coïncidence ou pas, ses décisions – un 4-2-3-1, Lacazette au sommet avec des jeunes (Saka, Smith Rowe, Martinelli) autour de lui, Pépé et Aubameyang sur le banc – ont payé et ses joueurs ont été formidables inspiré et efficace. Arsenal n’avait jamais marqué deux buts à la pause cette saison et n’avait pas marqué trois buts depuis le premier jour (3-0 contre Fulham). Le manque d’idées et la fièvre de Chelsea ont également aidé.

La différence a été faite avec des phases arrêtées. Tierney a d’abord provoqué un penalty, que Lacazette était chargé de transformer (35e), puis Xhaka a signé le but de la pause d’un coup franc direct magistral dans la lucarne de Mendy (45e). L’autre bijou était l’œuvre de Saka, qui s’est finalement transformée en un lobe improbable sur la croix (56e).

READ  VIVANT. En tant que cinquième corps retrouvé à Saint-Martin-Vésubie, la mer rejette deux nouveaux corps en Italie après la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes

Déséquilibré sur le papier (rang, forme, chiffres …) ce derby londonien s’est avéré être une petite heure surprise. Abraham a sauvé l’honneur à Chelsea avec le premier tir au but de sa famille (87e). La fin hésitante du match – Jorginho a raté un penalty après le but d’Abraham – a rappelé que le quatorzième Arsenal n’était pas complètement guéri.

Le joueur: Lacazette, leader offensif

Alexandre Lacazette a ouvert la responsabilité du penalty de Tierney (35e), a pris sa responsabilité et inscrit son sixième but de la saison (toutes compétitions confondues). Il est le meilleur buteur des Gunners.

L’ancien Lyonnais, célibataire au sommet, a fait le boulot offensivement et défensivement, proposant presque des doubles (83e) et travaillant bien avec les jeunes qui s’alignaient autour de lui. Martinelli en particulier était très intéressant. Il faudra désormais confirmer mardi à Brighton et samedi prochain à West Bromwich.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *