Maroc/Espagne : passage en force de 52 migrants à Melilla

Une centaine de migrants ont tenté de prendre d’assaut à l’aube cette barrière couronnée de barbelés, mais les forces de sécurité espagnoles et marocaines ont empêché « environ la moitié » d’entre eux de pénétrer dans l’enclave de Melilla, a-t-il précisé.

Un migrant a été emmené dans un centre médical pour soigner les coupures qu’il s’est faites en escaladant la barrière tandis que quatre policiers espagnols ont été légèrement blessés, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur publié à Melilla. Un migrant a été arrêté pour avoir attaqué un policier.

Les 52 migrants qui sont parvenus à entrer à Melilla ont été conduits au centre d’accueil temporaire pour immigrés de l’enclave où on leur a remis des vêtements neufs.

Des images publiées par le journal local El Faro de Ceuta montraient des vestes et des pulls restés accrochés sur les barbelés qui surmontent la barrière et que les migrants ont abandonnés en franchissant la frontière.

Il s’agit du plus important assaut entrepris sur la barrière de Melilla depuis octobre 2018 lorsque quelque 300 candidats à l’immigration illégale avaient tenté de l’escalader. Quelque 200 migrants avaient alors réussi à entrer à Melilla. L’un d’eux était mort, apparemment d’une crise cardiaque.

Les deux enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, dont les frontières sont les seules de l’Union européenne situées en Afrique, sont des points d’entrée dans l’UE utilisés par les candidats à l’immigration illégale, qui tantôt tentent d’escalader les barrières qui y sont érigées, tantôt essayent d’y parvenir à la nage en longeant la côte.

afp

EspagneMarocMelillaMigrants