2 ans de prison pour avoir dénoncé sur Facebook la mort de Hayat Belkacem

Soufiane Al-Nguad, 32 ans, a été condamné dans la nuit de mercredi à jeudi par le tribunal deTétouan pour « outrage au drapeau national », « propagation de la haine » et « appel à l’insurrection civile », selon son avocat Jabir Baba.

Il avait été interpellé début octobre, après des troubles lors d’un match de football le 30 septembre à Tétouan. Selon son avocat, avant ce match, M. Nguad avait appelé, à travers des publications sur sa page Facebook, le groupe des ultras du Moghreb de Tétouan, qui se font appeler Los Matadores, à manifester et à porter des habits noirs de deuil pour protester contre le décès de Hayat Belkacem.

La mort de cette étudiante de 22 ans, tuée le 25 septembre par la Marine marocaine alors qu’elle tentait, planquée sous une bâche sur un go-fast avec d’autres candidats à l’émigration clandestine, de gagner clandestinement les côtes espagnoles en bateau, avait suscité une vive émotion dans tout le pays.

Dix-neuf supporters âgés de 14 à 23 ans sont également jugés à Tétouan pour « outrage au drapeau national », « manifestation non autorisée » et « destruction de biens publics et privés », pour avoir manifesté le soir du même match.

Avec afp

facebookHayatHayat belkacemlos matadoressoufiane al-nguadTétouanultras