Alerte météo: épisode de canicule jusqu’à mercredi

Par Pascal SCAVINERmétéorologue

Alerte canicule du sud-ouest au nord

Prévisions météo complètes en direct par téléphone au

3201*

Du vendredi 7 août à 15h00 au lundi 10 août à 18h00

Situation

La canicule s’est intensifiée et s’est propagée sur la France ce vendredi, avec des températures diurnes élevées et des nuits de plus en plus chaudes. C’était au départ un air sec, mais qui précède l’arrivée d’une dépression thermique sur l’ouest du pays entre ce vendredi et samedi. Il apportera un air plus humide et instable, avec une sensation très lourde et inconfortable.
Cet épisode torride persistera jusqu’à mercredi inclus, avec quelques nuances. Les côtes atlantiques en sortiront samedi après-midi avec des orages et un air maritime plus tempéré, tandis que la moitié est de la France pourrait rester par temps très chaud jusqu’à mercredi, avant les orages.
Les températures maximales attendues ne seront pas aussi extrêmes que lors du pic de la semaine dernière, mais sa durée (de 4 à 6 jours) et le réchauffement progressif des nuits pourraient rendre cet épisode très inconfortable et à ne pas sous-estimer.

Observation

Vendredi

A 15 heures, les températures les plus élevées sont observées entre la région de Tarbes (65) en remontant vers le Limousin, la région Poitou-Charentes, les Pays-de-La-Loire et le Centre. L’air est très sec avec une humidité de 20% et un fort ensoleillement. La chaleur élevée atteint en moyenne 36 à 38 ° C avec localement 39 à plus de 41 ° C, comme les 41,4 ° C enregistrés à Douelle (46) et 40,3 ° C à Frontenay (79). Il y a aussi 38,8 ° C à Bordeaux, 38 ° C à Nantes et 35,5 ° C dans la capitale. A l’est, il est en moyenne de 32 à 35 ° C. Les températures les plus supportables sont en Bretagne, avec 25 ° C à Brest et sur la côte aquitaine avec 25 à 29 ° C grâce au vent venant de la mer.

READ  après l'accouchement, les enseignants font face à la grande inconnue de la rentrée scolaire

A 12h: les températures atteignent souvent 30 ° C sur l’axe le plus chaud s’étendant de la vallée de la Garonne au Poitou-Charentes, à la vallée de la Loire, à l’Ile-de-France et aux Hauts de France. On note ainsi 31 ° C à Paris, 32 ° C à Bordeaux, Bourges et Lille, 33 ° C au Mans, sous un soleil de plomb dans un ciel très bleu. Les bords de mer n’échappent pas à cette chaleur, souvent avec 27 ° à 30 ° et même 34,5 ° C à La Rochelle. Mais sur l’arc atlantique, les températures chuteront demain avec un léger vent d’ouest.

Matin: la nuit a été très douce avec des températures minimales ne descendant pas en dessous de 20 ° C dans les villes: par exemple: 22,7 ° à Biscarrosse, 21,7 ° C à Limoges et 21 ° C à Paris. La région Centre était encore épargnée par des mini entre 15 ° et 18 ° C (Bourges).
Les températures montent très vite sous un soleil de plomb dans un ciel généralement tout bleu, à l’exception des brouillards locaux en Méditerranée et des nuages ​​sur la pointe bretonne.

Hier jeudi, les températures les plus élevées vont de l’Occitanie à la Nouvelle-Aquitaine puis jusqu’à la région Centre. Elle est en moyenne de 35 à 38 ° C, avec des pics supérieurs à 38 ° C comme à Douelle (46) où 38,7 ° C est enregistré. En marge de ces régions, la chaleur est moins forte avec des températures comprises entre 33 et 36 ° C des Hauts-de-France au Pays-de-la-Loire ainsi que de la Bourgogne à la basse vallée du Rhône. Il fait 34,7 ° C dans la capitale, 36,7 ° C à Bordeaux et Toulouse. Les températures sont les plus supportables en direction de la côte de la Manche avec 22 à 27 ° C.

READ  Six choses à savoir sur Amy Coney Barrett, que Donald Trump a choisie pour remplacer Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême

Évolution

Ce vendredi sera torride: un premier pic de temps très chaud est attendu du sud-ouest aux régions centrales avec des températures de 35 à 40 ° C l’après-midi et localement 42 ° C à l’intérieur de la Nouvelle-Aquitaine. Plus au nord, on s’attend à 34 à 37 ° C du nord au bassin parisien mais aussi à l’ouest de la Champagne et de la Bourgogne. Le temps chaud atteindra également le centre-est avec 35 ° C à Lyon et 37 ° C dans la basse vallée du Rhône. Ces conditions de forte chaleur, d’ensoleillement maximal et d’absence de vent sont propices à la pollution par l’ozone (o3) dans les grandes villes (Paris, Lyon, etc.).

Après un après-midi particulièrement chaud, le soir et nuit Chaud, surtout dans les grandes villes: vers 22 heures, les températures resteront souvent coincées entre 27 ° C et 33 ° C de Bordeaux à Paris et Lille ainsi que dans la région Midi-Pyrénées. Très souvent, il faudra attendre 2 ou 3 heures du matin pour pouvoir descendre à 23 ° en campagne. Dans les zones montagneuses, les brises nocturnes aident à ventiler l’air nocturne un peu au-dessus de 800 m d’altitude. En ville, seule l’aube permettra de ventiler brièvement les appartements avec des températures restant à 22 ° C avant la montée rapide à partir de 8h.Les zones rurales pourront alors respirer pendant quelques heures (entre 3h et 7h) avec un minimum des niveaux toujours compris entre 17 ° C et 20 ° C

samedi, après une nuit souvent tropicale avec des valeurs de 20 à 23 ° C dans les grandes villes, les températures vont baisser près de la côte atlantique et dans tout le sud-ouest du pays en raison du flux qui se déplacera vers l’ouest et ramènera de l’air plus frais de l’océan. En revanche, la chaleur va encore augmenter dans le nord et l’est du pays avec 34 à 38 ° C à l’ombre. Avec un taux d’humidité assez élevé, le temps sera très lourd avec une sensation d’inconfort.

READ  Les aliments industriels ultra-transformés favorisent le vieillissement biologique, selon une étude

dimanche, les températures recommenceront à augmenter dans le sud-ouest mais le temps sera lourd. La forte chaleur et le temps humide persisteront du Bassin parisien au centre-est avec des températures l’après-midi de 35 à 39 ° C.

Au début de la semaine prochaine, la forte chaleur pourrait persister sur les deux tiers du pays avec des températures dépassant encore les seuils de canicule. Une dégradation orageuse pourrait mettre un terme à cette canicule torride au milieu de la semaine prochaine mais cette tendance doit encore être fiabilisée.

Voici les principales caractéristiques de cette canicule:

– il concerne dans un premier temps ce jeudi les régions allant du sud-ouest au nord avant d’atteindre l’est du pays vendredi après-midi et pour le week-end. Au final, il touchera environ 70% du territoire.
– cela ne concerne pas la côte atlantique et les plaines du sud-ouest car même si on s’attend à un pic de très forte chaleur vendredi, les températures vont baisser significativement samedi.
– l’intensité de cette canicule sera légèrement inférieure à celle de 2003 où 2/3 des stations météorologiques avaient battu des records de chaleur. On s’attend à des records vendredi dans le centre-ouest du pays.
– la durée de cette canicule sera de 3 à 6 jours, soit nettement plus courte qu’en 2003 où elle a duré 10 à 15 jours.
– cette vague de chaleur accentuera encore la sécheresse qui sévit actuellement dans de nombreuses régions, et augmente encore le risque d’incendies.

Liste des départements concernés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *