À Malte, l’enquête de parrainage s’accélère

Par Arthur Bouvart et Anne Michel

Publié aujourd’hui à 17h59

Il est prêt. La police maltaise doit arriver à son domicile dans le sud de l’île de Malte pendant la nuit pour l’arrêter dans une affaire de blanchiment d’argent. Il risque des années de prison. Il a donc préparé quelque chose qu’il ne devrait pas laisser tomber seul: des photos, des téléphones et trois clés USB avec des images compromettantes, qui ont toutes été rassemblées dans un seau à glace vide. Une boîte qu’il tenait fermement contre lui le 14 novembre 2019 lorsque l’unité spéciale pour la criminalité en col blanc l’a soudainement appelé dans sa voiture. Et que ce chauffeur de taxi de 42 ans n’ouvrira qu’en présence d’un commissaire de police. il a également préparé une lettre d’admission en majuscules commençant comme suit: «Moi, Melvin Theuma, confirme que je suis le médiateur dans le cas de Mme Caruana Galizia. Je vous donne cette preuve pour que vous sachiez qui m’a engagé et payé la bombe. “”

Sentier des voyous

Les informations sur son arrestation se sont rapidement répandues sur la petite île méditerranéenne. L’affaire réveille le traumatisme du 16 octobre 2017, le jour de, parmi les 500.000 habitants le meurtre de la célèbre journaliste anti-corruption et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galiziadans un attentat à la voiture piégée. Tout le monde se souvient des images d’horreur: le véhicule carbonisé et fumant qui a été projeté sur un champ par l’intensité de l’explosion. L’enquête judiciaire, qui est en cours depuis deux ans, n’a rien révélé d’autre que l’arrestation de trois voyous mutants liés à l’environnement maltais et pour lesquels la bombe a été posée 150 000 euros. Cette fois, la vérité émergera probablement. La police arrête celui qui prétend avoir établi le lien entre le commanditaire et les kamikazes. Melvin Theuma donnera bientôt à ce pays, qui étouffe sous la corruption et envisage tous les scénarios meurtriers, de la piste du mal à la coalition politique, un nom: Yorgen Fenech.

READ  Troisième dimanche de manifestations de monstres en Biélorussie
Article réservé à nos abonnés lire aussi À Malte, un témoin accable le prétendu commanditaire du meurtre du journaliste

Cette révélation, donnée en échange de l’immunité du président, a quelque chose qui saisit la population: Yorgen Fenech, 38 ans Les années ne sont pas exactement un étranger. Il est l’un des plus grands atouts de l’île, héritier d’un grand conglomérat qui opère dans les hôtels et les casinos et possède tout un quartier de luxe sur l’île. On le rencontre dans des restaurants chics et dans la marina de Portomaso, en costume, chauve et lunettes noires. C’est exactement à quelques milles marins du port que le trafic maritime ne le rattrapera guère. le 20 novembre 2019 lorsqu’il a tenté de s’échapper avant le lever du jour à plein régime à bord de son yacht de luxe en direction de la Sicile. En quelques heures, le riche homme d’affaires est devenu l’ennemi public numéro un sous la foudre des photographes.

Il vous reste 87,13% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *