Les contractuels retournent en classe mais maintiennent leurs revendications

Les enseignants marocains contractuels ont repris « en grande partie » le travail lundi, a indiqué un responsable du ministère de l’Education, après un mouvement de grève lancé début mars et accompagné de nombreuses manifestations.

La coordination des enseignants contractuels du secteur public avait annoncé samedi la décision de ses membres de ne pas prolonger la grève et de reprendre le travail à compter de lundi, sans pour autant renoncer à réclamer le statut de fonctionnaire au sein du ministère de l’Education.

Le ministère de l’Education a de son côté confirmé cette information ajoutant toutefois ne pas disposer pour le moment de chiffres sur le nombre de professeurs de retour en classe.

Les enseignants contractuels ont lancé début mars un mouvement de grève accompagné de manifestations réunissant des milliers d’entre eux, qui se déroulaient généralement sans incidents.

Il y a cependant eu quelques cas de dispersion musclée. Un responsable de la coordination des professeurs avait indiqué jeudi que « plus de 70 enseignants ont été hospitalisés notamment après avoir reçu des coups de matraques » lors d’une manifestation ayant réuni plusieurs milliers de personnes la veille.

Le mouvement de contestation concerne 55.000 enseignants recrutés dès 2016 sur la base de contrats à durée déterminée puis intégrés au sein des Académies régionales.

Quelque 300.000 élèves ont jusqu’ici pâti des absences des enseignants, selon un récent bilan officiel.

Mi-avril, après une première rencontre avec le ministère, des représentants des enseignants grévistes avaient annoncé la suspension de la grève, mais cette décision n’avait pas été suivie par une bonne partie des enseignants.

Lalettre.ma avec afp

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi