L’Institut du monde arabe lance un certificat international de maîtrise de la langue arabe

L’Institut du monde arabe a annoncé lundi à Paris le lancement d’un certificat en arabe internationalement reconnu, sur le modèle du TOEFL en anglais, destiné à attester d’un niveau de maîtrise de cette langue.

L’arabe est l’une des langues les plus pratiquées dans le monde et il n’existe pas jusqu’à présent de certificat international, outil indispensable pour améliorer et développer son enseignement, a déclaré Jack Lang, président de l’Institut à cette occasion.

Selon lui, l’apprentissage de cette langue est « une question stratégique, tout particulièrement pour la France, en raison de l’intensité et de l’ancienneté des liens qui unissent l’hexagone à l’aire arabophone ».

Le CIMA sera la première certification en arabe moderne reconnue en France, en Europe et dans le Monde arabe. Sur le modèle du TOEFL anglais, ce diplôme s’adressera à toute personne de plus de 15 ans qui «souhaite disposer d’un certificat attestant son niveau en langue arabe, que ce soit pour des raisons académiques, professionnelles ou personnelles».

Il servira notamment à «valoriser le niveau linguistique d’un candidat» qui postule à un emploi ou à valider un parcours de formation.

Les premières sessions d’examen auront lieu au printemps en Europe et dans plus d’une dizaine de villes du monde arabe. Pour ce faire, un total de 14 centres d’examens agréés a été crée à ce jour.

L’examen évaluera plusieurs niveaux de maîtrise de l’arabe «moderne standard» (utilisé dans les médias, sur internet et commun à tous les pays arabes), définis par le cadre européen commun de référence pour les langues, un document émanant du Conseil de l’Europe. Il comprendra plusieurs épreuves de compréhension et d’expression orales et écrites.

L’arabe, quatrième ou cinquième langue la plus pratiquée dans le monde – le nombre de locuteurs et la place occupée variant d’un classement à l’autre-, «est riche par son histoire, forte par sa diversité et le dynamisme de celles et ceux qui la pratiquent» (près de 430 millions de personnes), souligne l’IMA.

Cette langue est aussi la porte d’accès à 22 pays, de l’Atlantique à l’océan Indien, du Moyen Orient et au cœur de l’Afrique, ajoute l’Institut qui inscrit dans ses statuts la promotion de la langue arabe.

Chaque année, 2.000 personnes, adultes et enfants, pour certaines sans lien familial avec le Monde arabe, s’inscrivent à l’Institut pour apprendre l’arabe au sein de son Centre de langue et de civilisation.

map

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi