Ralentissement prévu de la production dans l’usine du Boeing 737 MAX

Boeing a indiqué jeudi prévoir le ralentissement pendant trois jours la semaine prochaine de la production dans l’usine assemblant le 737 MAX, cloué au sol après l’accident meurtrier d’un appareil de ce type d’Ethiopian Airlines.

Ce ralentissement ne va pas affecter la cadence de production dans l’usine de Renton, qui est actuellement de 52 exemplaires par mois, et n’est pas lié aux accidents du 737 MAX 8, une des variantes du 737 MAX, a insisté l’avionneur américain.

Il s’agit de permettre aux employés de rattraper leur retard lié aux tempêtes hivernales et aux délais chez les fournisseurs.

« Nous utilisons des jours tampons qui étaient déjà prévus dans le calendrier pour nous aider à récupérer de l’impact des tempêtes de l’hiver et des délais des fournisseurs », écrit le groupe de Chicago dans un courriel.

Ce ralentissement intervient toutefois au moment où le 737 MAX est interdit temporairement de voler après deux accidents mortels en moins de cinq mois.

L’un remonte au 10 mars quand un 737 MAX 8 exploité par Ethiopian Airlines s’est abîmé au sud-est d’Addis-Abeba, entraînant la mort de 157 personnes.

L’autre est survenu fin octobre et concernait un 737 MAX 8 de Lion Air, qui s’est écrasé en Indonésie, causant la mort de 189 personnes.

Les premiers éléments de l’enquête font ressortir des similitudes entre les deux accidents, les deux avions s’étant écrasés quelques minutes seulement après leur décollage.

Les regards sont tournés vers le logiciel MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), qui permet d’éviter un décrochage de l’avion et lui permet de garder une trajectoire sûre. Boeing a promis des modifications de ce système, comme exigé par l’agence fédérale de l’aviation.

afp

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi