Paris: Dix mort dans l’incendie (probablement) criminel d’un immeuble

Au moins dix personnes sont mortes et une autre a été grièvement blessée dans un violent incendie d’origine probablement criminelle qui a ravagé, dans la nuit de lundi à mardi, un immeuble de Paris, dont une habitante, présentant des « antécédents psychiatriques », a été placée en garde à vue.

Il a fallu plus de cinq heures aux pompiers pour maîtriser le feu qui a également fait 33 blessés, dont huit pompiers. Plus d’une cinquantaine de personnes ont dû être évacuées en urgence, à l’aide de grandes échelles notamment.

Arrivé sur place au petit matin, le procureur de la République de Paris Rémy Heitz a annoncé le placement en garde à vue d’une habitante de l’immeuble, situé dans un quartier chic de l’ouest de la capitale française.

« Cette femme a été interpellée dans la rue immédiatement après l’incendie », a-t-il indiqué, précisant ultérieurement qu’elle avait des « antécédents psychiatriques ». Selon le parquet de Paris, les premiers éléments de l’enquête tendent à privilégier la piste criminelle.

La femme, âgée d’une quarantaine d’années, a été « arrêtée en état d’alcoolémie alors qu’elle tentait de mettre le feu à une voiture », a indiqué une source policière.

En conflit récurrent avec son voisin pompier, elle s’était disputée avec lui dans la soirée et la police s’était déplacée pour un trouble de voisinage, selon une autre source policière.

« Elle a dû mettre le feu chez moi pour se venger », a déclaré le pompier dans une interview au quotidien Le Parisien. « Quand je l’ai croisée, elle m’a souhaité bon courage en me disant que j’étais pompier, et que j’aimais bien les flammes ».

Une enquête a été ouverte pour « destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort ». Il s’agit de l’incendie le plus meurtrier à Paris depuis près de 14 ans.

avec afp

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi