Les «Foulards rouges » dans les rues de Paris pour défendre « les institutions »

Après les «Gilets jaunes » samedi, plus de 10.000 «Foulards rouges» sont descendus, dimanche, dans les rues de Paris pour «défendre la démocratie et les institutions» et dénoncer les violences, qui ont émaillé les manifestations des dernières semaines, à travers toute la France.

«Oui à la démocratie, non à la révolution», «J’aime ma république», et «Stop aux violences», sont autant de slogans scandés par les manifestants lors de cette «marche républicaine des libertés», organisée en plein centre de la capitale française.

Créés le 5 décembre 2018 en réponse au mouvement des «Gilets jaunes», les « Foulards rouges » veulent faire entendre la voix de la «majorité silencieuse qui reste terrée chez elle depuis dix semaines», a affirmé l’initiateur de cette marche, l’ingénieur toulousain Laurent Soulié. C’est depuis sa page Facebook que ce dernier a lancé l’idée de cette marche, avant d’être rejoint par le collectif des « Foulards rouges ».

Le collectif affirme aussi n’être « ni une manifestation anti Gilets jaunes ni un soutien au président Emmanuel Macron, mais plus largement une défense de la République».

Quelque 69.000 manifestants sont descendus, samedi, dans les rues en France dans le cadre de l’acte XI de la mobilisation des «Gilets jaunes», en baisse par rapport aux deux précédents samedis durant lesquels 84.000 personnes ont répondu à chaque fois à l’appel, selon des chiffres publiés par le ministère français de l’intérieur.

Depuis le 17 novembre dernier, les «Gilets jaunes», mouvement né sur les réseaux sociaux pour protester contre la politique fiscale et sociale du gouvernement et réclamer des mesures pour renforcer le pouvoir d’achat des travailleurs, n’ont raté aucun samedi pour faire entendre leur voix.

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi