Démantèlement à Nador d’une nouvelle cellule terroriste liée à l’EI

Le BCIJ a démantelé une « cellule terroriste » de trois membres soupçonnés de préparer des attaques sous l’influence du groupe jihadiste Etat islamique.

Les membres de la cellule âgés entre 18 et 31 ans, planifiaient des « opérations terroristes dans le royaume, après l’acquisition de compétences en matière de fabrication d’explosifs et de substances toxiques », a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Ils ont été arrêtés dans la région de Nador par le BCIJ, a ajouté le ministère.

L’opération a permis la saisie d’appareils électroniques, d’armes blanches, de fusils de chasse, d’uniformes militaires et de « manuscrits faisant l’apologie de l’idéologie extrémiste », selon les autorités.

Le démantèlement de cette « cellule » intervient trois semaines après l’assassinat de deux touristes scandinaves de le sud du Maroc, dans un acte qualifié de « terroriste » par Rabat.

Vingt-deux personnes ont été arrêtées en lien avec ces meurtres, dont les quatre principaux suspects et un Hispano-Suisse « imprégné de l’idéologie extrémiste », selon les autorités.

Les principaux suspects appartenaient à une cellule inspirée par l’idéologie de l’EI mais « sans contact » avec ses cadres en Syrie ou en Irak, selon le BCIJ.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi