Attaque au Novitchok: Theresa may accuse les renseignements russes

Theresa May accuse ! Les deux Russes mis en cause dans l’attaque au Novitchok sur le territoire britannique agissaient pour le compte des services de renseignement de l’armée russe.

Sur la base des informations fournies par les services de renseignement britanniques, « le gouvernement a conclu que ces deux individus sont des officiers des services de renseignement militaires russes, le GRU », a dit Mme May devant les députés britanniques, peu après que la police eut lancé un mandat d’arrêt contre ces deux hommes. Une opération qui « a été certainement aussi été approuvée en dehors du GRU, à un niveau élevé de l’Etat russe », a-t-elle ajouté.

La Grande-Bretagne accuse la Russie d’avoir orchestré une attaque contre Sergueï Skripal et sa fille Ioulia dans la ville de Salisbury dans le sud de l’Angleterre le 4 mars.

L’ancien agent double, qui a livré des dizaines de noms d’espions russes au MI6 britannique, et sa fille ont été empoisonnés à l’aide d’un agent neurotoxique, le Novitchok, qui était fabriqué en Union soviétique. Ils en ont réchappé après plusieurs semaines d’hospitalisation. Moscou dément toute implication dans cet incident.

Les deux suspects russes ont été inculpés de tentative de meurtre contre Sergueï Skripal, sa fille Ioulia ainsi qu’un agent de police, Nick Bailey, tombé malade alors qu’il portait assistance aux Skripal. Ils ont été également inculpés d’utilisation et de possession de Novitchok, prohibé par la loi britannique sur les armes chimiques.

Une Britannique, Dawn Sturgess, est morte en juillet après avoir trouvé près de Salisbury un petit flacon de parfum Nina Ricci qui, en fait, contenait du Novitchok. Son compagnon, Charlie Rowley, est lui aussi tombé malade. Pour les enquêteurs britanniques, il ne fait aucun doute que les deux incidents sont liés.

Avec Reuters

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi