Ankara veut se passer du dollar dans ses échanges commerciaux avec Moscou

La Turquie compte se passer du dollar pour ses échanges commerciaux avec la Russie, annonce Erdogan qui accuse les Etats-Unis de se comporter comme un « loup sauvage ».

Le président turc a indiqué qu’Ankara était en négociations avec la Russie pour que les deux pays s’affranchissent du dollar dans leurs échanges commerciaux, en réaction aux sanctions économiques imposées par Washington.

« L’Amérique se comporte comme un loup sauvage. Ne la croyez pas », a lancé M. Erdogan devant des hommes d’affaires à l’occasion d’un déplacement au Kirghizstan.

« Utiliser le dollar ne fait que nous nuire. Nous n’abandonnerons pas, nous serons victorieux », a-t-il déclaré, selon ses propos traduits en kirghize.

Ankara envisage notamment d’acheter le système de défense anti-aérien russe S400. Ce projet mené par un pays membre de l’Otan ulcère Washington qui menace de bloquer en représailles la livraison des avions de combat furtifs F-35 vendus à la Turquie.

Les relations américano-turques sont en pleine crise à la suite du refus d’Ankara de libérer un pasteur américain assigné à résidence en Turquie. Les deux pays se sont mutuellement imposé un gel des avoirs de ministres et augmenté leurs tarifs douaniers sur certains produits.

Cette crise, qui inquiète les marchés, a entraîné une chute du cours de la livre turque, qui a perdu 40% de sa valeur face au dollar depuis le début de l’année.

Le rouble russe a de son côté atteint son plus bas niveau en deux ans après l’imposition de nouvelles sanctions par Washington après l’empoisonnement au Royaume-Uni de l’ex-agent russe Sergueï Skripal. Moscou a formellement démenti toute implication dans cette affaire.

Avec AFP

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi