Le ministère de l’intérieur annonce le démantèlement d’une cellule liée à l’EI

Les autorités marocaines ont annoncé lundi le démantèlement d’une cellule composée de quatre membres liés au groupe jihadiste Etat islamique.

Les suspects, âgés de 20 à 27 ans, parmi lesquels un ancien détenu pour une affaire de terrorisme, sont accusés de propagande et d’incitation à mener des opérations terroristes dans le royaume, a précisé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Lors de l’opération menée par le BCIJ dans les villes de Casablanca, Kénitra, Fès et à Midar, des « équipements électroniques, un uniforme militaire et des livres faisant l’apologie de la pensée extrémiste » ont été saisis, selon la même source.

Les membres de cette cellule entretenaient « des liens avec des combattants dans la zone irako-syrienne » pour « bénéficier de leur expertise dans la fabrication d’explosifs », a affirmé le ministère.

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi