Nouvelle étape pour le projet de loi contre la violence faite aux marocaines

La Chambre des conseillers a adopté un projet de loi contre les violences faites aux femmes, en discussion au Maroc depuis 2013 et encore assujetti à un dernier vote avant adoption finale.

Le texte, très controversé, incrimine certains actes considérés comme des formes de harcèlement, d’agression, d’exploitation sexuelle ou de mauvais traitement, selon une note du ministère de la Famille.

Le texte durcit également les sanctions pour certains cas et prévoit des « mécanismes pour prendre en charge les femmes victimes de ces violences », selon la même source.

Proposé pour la première fois en 2013, le sujet avait été remis au coeur du débat en août dernier après la diffusion d’une vidéo montrant une agression sexuelle collective dans un bus à Casablanca, suscitant émoi et indignation dans tout le pays.

Selon des chiffres officiels, près de deux Marocaines sur trois sont victimes de violences, et les lieux publics sont les endroits où la violence à leur égard est la plus manifeste.

En milieu urbain, 40,6% des femmes âgées de 18 à 64 ans, ont déclaré avoir été victimes au moins une fois d’un acte de violence, dans une récente enquête publiée par le Haut Commissariat au Plan.

Lalettre.ma

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi