Humeur: Le petit timbre à la peau dure

Alors que le timbre fiscal de 20 DH a été réellement éliminé des circuits administratifs par la nouvelle loi de finance, certaines administrations publiques continuent d’exiger cette petite pièce indispensable à toute authentification de documents.

Une situation particulière qui fait vivre à beaucoup de marocains des situations rocambolesques, comme ce couple dans l’urgence de renouveler CIN et passeports, mais qui se trouve pris au piège de l’absurde.

« Je vous prépare les documents mais vous devez me ramener les timbres parce que c’est toujours la même procédure chez nous » leur dira, gêné de constater l’incohérence de ses propos, ce jeune fonctionnaire, visiblement bien instruit, mais résigné à jouer le jeu de la machine infernale qui le nourrit…

Alors, pendant qu’ils méditeront sur les travers de l’administration marocaine tout en rêvant d’un exil canadien, nos deux citoyens, mari et femme, tentent d’entrevoir les deux options qui s’offrent à eux : Faire jouer le piston ou graisser la première patte bienveillante qui voudra bien les sortir de ce traquenard ?…Peine perdue, ils sont disqualifiés dans les deux cas !

Ben comment faire sans ce foutu timbre…Tabarnak !

A.B

Inscrivez-vous à notre newsletter
Avec la newsletter quotidienne du Lalettre.ma, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Lire aussi